LIGUE 1

Défait à Valenciennes, Lyon voit le titre s'éloigner un peu plus

Valenciennes, qui lutte pour éviter la relégation cette saison, a dominé Lyon, septuple champion de France par 2 buts à 0. Les hommes de Claude Puel voient ainsi la possibilité d'un huitième titre d'affilée s'éloigner.

Publicité

AFP - La défaite de Lyon sur le terrain de Valenciennes (2-0) a dessiné une fin de règne lyonnaise longtemps pressentie: les derniers espoirs du 8e titre se sont évaporés dans le Nord et l'Olympique Lyonnais devra maintenant lutter pour conserver sa 3e place.

"On a été nuls. Pour le titre, oui, c'est mort ce soir", a lâché Cris au micro de Canal+. Tout est dit.

Avec cette 7e défaite de la saison, Lyon garde pour l'heure sa 3e place. Mais, Lyon, qui possède 61 points, n'a plus que 12 points possibles à prendre, tandis que le leader, Marseille, en compte déjà 67, avant la réception de Toulouse, ce samedi soir. En cas de succès, les Marseillais compteront alors 9 points d'avance sur l'OL, qui a sans doute fait définitivement une croix sur le titre samedi. Il faudrait un miracle pour un 8e sacre.

Et la 3e place, qualificative pour le tour préliminaire en Ligue des champions, n'est même plus assurée! Le PSG, qui accueille Rennes dimanche, pourrait en cas de victoire ravir à l'OL cette 3e place, voire revenir à égalité de points sur les Rhodaniens en cas de nul.

Comment l'OL en est-il arrivé là? Sur un plan factuel, la dernière victoire de Lyon en championnat remonte à presque un mois entier, le 4 avril au Mans (3-1). Ce jour là, un doublé de Benzema avait fait renaître les rêves du côté de Lyon. Mais, depuis, Benzema n'a plus marqué et Lyon a fait nul à domicile (contre Monaco et le PSG) et a perdu à l'extérieur (Bordeaux et Valenciennes).     Samedi, à Nungesser, les hommes de Claude Puel sont apparus si apathiques, sous les yeux d'un Jean-Michel Aulas transformé en statue de sel dans les tribunes. Les joueurs lyonnais ont-ils lâché Puel?


Les Verts sont 19e !

Et dire que dans les tribunes nordistes, il y avait aussi Darcheville, l'attaquant le plus dangereux de VA! Le bourreau de Lyon a pris les traits d'Audel, qui n'avait marqué jusqu'à samedi que 3 buts en L1. Audel a inscrit ses 4e et 5e buts de la saison en L1 en première période. Audel, un joueur que Puel avait vu brièvement passer à Lille en 2006-07.

La première saison de Puel à Lyon tourne au cauchemar. Il est pourtant assuré de rester à sa place la saison prochaine. Douce ironie quand on pense qu'Alain Perrin a dû partir après le premier doublé Coupe-championnat de Lyon.

Perrin, aujourd'hui, est à la tête de Saint-Etienne, qui lutte pour sa survie. Le nul contre Nancy (0-0) n'est pas une bonne opération pour les Verts, qui chutent à la 19e et avant-dernière place. Car dans le même temps, Caen a rempli une partie de sa mission survie en s'imposant largement à domicile contre Le Mans (3-1) et remonte de la 19e à la 16e place. Nantes est provisoirement 18e.

Concernant les autres matches de samedi, Lille s'est éloigné des places européennes avec sa déroute contre Lorient (3-1), Auxerre l'a emporté à Monaco (1-0) pendant que Grenoble et Nice se sont neutralisés (0-0).

Outre Marseille-Toulouse samedi soir (coup d'envoi 21h00), la 34e journée se poursuivra dimanche avec deux matches capitaux pour les premières places, Bordeaux-Sochaux et Paris SG-Rennes. Nantes-Le Havre pourrait officialiser la descente en L2 du HAC, le club doyen.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine