Accéder au contenu principal

Des gardes russes aux frontières des régions séparatistes

Des gardes frontières russes ont pris place aux frontières des régions séparatistes géorgiennes. Moscou a signé jeudi avec l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie un accord lui confiant la garde des frontières de ces deux territoires pour cinq ans.

PUBLICITÉ

AFP - Les garde-frontières russes ont pris samedi position aux frontières des régions séparatistes géorgiennes dans le cadre d'accords signés jeudi, a annoncé l'agence russe Interfax citant des responsables de l'armée et des services de renseignement.

"Les unités des garde-frontières russes introduites en Ossétie du Sud ont pris position aux frontières", a déclaré le chef du département régional du FSB (services secrets issus de l'ex-KGB) Nikolaï Lissinski cité par Interfax.

"La frontière doit être solidement fermée et impénétrable pour les ennemis", a-t-il ajouté soulignant que des équipements modernes vont y être utilisés, notamment des drones et des systèmes de vidéo surveillance.

En Abkhazie, une autre république séparatiste, "les unités des garde-frontières sont arrivées dans le district (frontalier) de Gali immédiatement après la signature de l'accord" au Kremlin, a pour sa part souligné Anatoli Zaïtsev, chef de l'état-major en Abkhazie.

"Les garde-frontières vont occuper très prochainement les autres secteurs de la frontière", a-t-il ajouté.

La Russie a signé jeudi avec l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie un accord confiant à Moscou la garde des frontières de ces deux territoires pour une période de cinq ans.

En vertu des traités, Moscou participera à la formation des garde-frontières des deux territoires séparatistes géorgiens et leur fournira leurs équipements tout en prenant le contrôle des frontières des deux entités jusqu'à ce qu'elles puissent assurer elles-mêmes leur sécurité.

La présidence tchèque de l'UE et les Etats-Unis se sont dits sérieusement préoccupés de ces accords, les jugeant en contradiction avec l'accord de cessez-le-feu négocié par l'UE le 12 août dernier.

La Russie a reconnu l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud après la guerre russo-géorgienne d'août, lorsque Moscou avait repoussé une vaste offensive de Tbilissi qui cherchait à reprendre le contrôle de l'Ossétie du Sud.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.