RUGBY - COUPE D'EUROPE

Leinster décroche son billet pour sa première finale

Le Leinster a remporté le choc entre Irlandais en dominant 25-6 le Munster, tenant du titre. Le club affrontera, pour ce qui sera sa première finale de la Coupe d'Europe de rugby, le vainqueur du match Cardiff contre Leicester.

Publicité

AFP - Le Leinster a décroché le premier ticket de son histoire pour une finale de Coupe d'Europe en humiliant (25-6) l'autre grande province irlandaise, le Munster, favori et tenant du titre, samedi au Croke Park de Dublin.

Le 23 mai à Edimbourg, il disputera le sacre au vainqueur de la rencontre entre les Gallois des Cardiff Blues et les Anglais des Leicester Tigers, au Millennium Stadium de Cardiff dimanche.

Humiliés il y a trois ans face au même adversaire (6-30), les Dublinois se sont cette fois imposés on ne peut plus logiquement grâce à des essais des trois-quarts Gordon D'Arcy (31), Luke Fitzgerald (44) et Brian O'Driscoll (62).

Le Leinster n'est jamais apparu en danger, même quand son ouvreur Felipe Contepomi a dû sortir, blessé au genou gauche (26), ou quand il a joué en infériorité numérique après l'exclusion du pilier Cian Healy (18).

S'appuyant sur des avants superbes, à l'image du 3e ligne australien Rocky Elsom, le Leinster a fait mieux que résister au terrible pack du Munster, et a pu imposer son jeu de mouvement précis et enlevé, avant de se reposer en seconde période sur une défense de fer.

Soudain, le rugby du Munster, qui a peut-être pêché par arrogance, n'est plus apparu puissant mais unidimensionnel, sans imagination.

Les séances de "pick and go", si efficaces et usantes d'ordinaire, se finissaient cette fois immanquablement par des pertes de balles, le sempiternel jeu au pied de Ronan O'Gara était déficient. Même en touche, son domaine, le Munster était souvent dominé.

C'est d'ailleurs après une touche que D'Arcy concluait un mouvement initié par O'Driscoll et l'arrière Isa Nacewa (31, 11-3). Fitzgerald enfonçait le clou dès la reprise, sur une très longue séquence et une combinaison splendide des trois-quarts (44, 18-6).

Alors que son équipe défendait dans ses 22 m, O'Driscoll finissait le travail au bout d'une course de 70 m après avoir intercepté une passe d'un O'Gara plus que médiocre (62, 25-6).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine