TENNIS - MASTERS DE ROME

Nadal écarte Gonzalez pour rejoindre Djokovic en finale

Le numéro un mondial, Rafael Nadal, va défier le tenant du titre Novak Djokovic en finale du Masters de Rome. L'Espagnol n'a eu besoin qu'un peu plus d'une heure pour battre le Chilien Fernando Gonzalez (6-3, 6-3).

Publicité

Reuters - Le Serbe Novak Djokovic, troisième du classement ATP, défendra son titre dimanche au Masters 1000 de Rome face au numéro un mondial Rafael Nadal, qui vise un troisième titre consécutif sur terre battue cette saison.
 

Samedi, en demi-finale, Djokovic a battu le Suisse Roger Federer, tête de série numéro deux, 4-6 6-3 6-3 en deux heures et 10 minutes, après avoir été mené 3-1 dans le deuxième set, puis sur le même score dans la manche décisive. Rafael Nadal, qui vise un cinquième sacre consécutif à Roland-Garros cette année, s'est, lui, tranquillement imposé au Chilien Fernando Gonzalez, battu 6-3 6-3.
 

L'Espagnol n'a connu qu'une petite frayeur lorsque Gonzalez est revenu à trois partout après avoir été breaké par Nadal en début de rencontre.

 

Le Majorquin alignait alors six jeux de rang pour mener 6-3 3-0 avant de conclure en deux sets expédiés en une heure et quart qui peuvent lui permettre de viser un quatrième titre à Rome où il s'est déjà imposé en 2005, 2006 et 2007.
 

Auparavant, sur le central du Foro Italico, Roger Federer avait débuté sa rencontre face à Novak Djokovic avec autorité. Jamais inquiété sur son service, il mettait le Serbe en danger sur chacune de ses mises en jeu.

 

Federer finissait par prendre l'engagement de son adversaire, passablement agacé par le public indiscipliné, au neuvième jeu avant de conclure sur sa propre mise en jeu d'un service gagnant après 50 minutes.
 

 

"Dommage"
 

L'ancien numéro un mondial poursuivait sur sa lancée en prenant d'entrée de deuxième manche le service de Novak Djokovic.

 

Il menait 2-1, service à suivre, lorsque la pluie est venue interrompre les débats.
 

De retour sur le court, il remportait sa mise en jeu et obtenait une balle de 4-1 mais laissait Djokovic revenir à 3-2. Federer perdait ensuite son service et le fil du match pour laisser le Serbe égaliser à une manche partout après avoir remporté cinq jeux d'affilée.
 

Dans le set décisif, le Suisse se détachait à nouveau 3-1 mais laissait immédiatement Djokovic refaire son retard en concédant son service sans marquer le moindre point.
De nouveau relancé, le Serbe ne lâchait plus rien et alignait une nouvelle fois cinq jeux de rang pour remporter la rencontre sur sa deuxième balles de match, Federer expédiant un ultime revers dans le couloir.
 

"C'est dommage de perdre un match pareil avec break au deuxième et au troisième set. Normalement, je ne laisse pas glisser ces matches", a dit Federer.

 

"Je suis plutôt content de mon niveau de jeu (...) je suis confiant pour la suite. Je suis dans le plan pour Paris", a ajouté le Suisse, qui aimerait accrocher enfin le titre à Roland-Garros, seul tournoi du Grand Chelem manquant à son palmarès.
 

Nadal et Djokovic se retrouveront donc en finale dimanche, où l'Espagnol tentera de remporter un troisième titre consécutif sur terre battue, après ceux conquis à Monte-Carlo et Barcelone.

 

Les deux hommes se sont affrontés 16 fois et l'Espagnol mène par 12 victoires à quatre. Il n'a jamais été battu par le Serbe sur terre battue.Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial et  grand favori, s'est qualifié pour la finale du Masters 1000 sur terre battue de Rome en battant aisément samedi le Chilien Fernando Gonzalez 6-3, 6-3 en 1 h 15 min en demi-finale.



Dimanche en finale, Nadal affrontera le tenant du titre et N.3 mondial, le Serbe Novak Djokovic, qui, un peu plus tôt dans la journée, s'était imposé face au Suisse Roger Federer 4-6, 6-3, 6-3 en 2 h 10 min.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine