GOLFE D'ADEN

Une frégate portugaise déjoue une attaque de pirates

L'équipage de la frégate portugaise "Corte Real" a déjoué, vendredi, une attaque que des pirates, armés de fusils d'assaut et de lance-roquettes, s'apprêtaient à mener contre un navire marchand norvégien au large de la Somalie.

Publicité

Reuters - Dix-neuf pirates armés de puissants explosifs qui allaient s'attaquer à un pétrolier norvégien dans le golfe d'Aden ont été maitrisés et brièvement détenus par l'équipage du navire portugais Corte-Real, a annoncé samedi l'Otan.

Le MV Kition a lancé un appel de détresse, vendredi après-midi, alors que les pirates, brandissant fusils d'assaut et lance-roquettes, se préparaient à l'abordage.

"Ils se trouvaient à 20 miles nautiques au sud de notre position et nous étions le navire de guerre le plus proche, nous avons donc immédiatement préparé notre hélicoptère", a raconté le commandant Alexandre Fernandes.

Marco Coimbra et Pedro Gomes-Bras, les pilotes de l'hélicoptère, ont localisé la barque des pirates, qui sont aller chercher refuge sur un bateau plus important. Pris en chasse par la frégate portugaise, il a été rattrapé et arraisonné dans la soirée. Aucun blessé n'a été signalé.

"Ils se sont rendus immédiatement", a souligné l'officier.

A bord de leur bateau, les marins portugais ont découvert quatre bâtons de 200g d'explosif P4A, quatre kalachnikovs et un lance-roquettes avec neuf projectiles.

"Cela fait presque un kilo d'explosif puissant. Utilisé correctement, cela peut couler un navire", a expliqué Fernandes, ajoutant que cette découverte était sans précédent.

Après avoir contacté les autorités portugaises, les marins les ont remis en liberté. Chacun des navires de l'Otan impliqué dans les opérations antipiraterie doit se conformer à la législation de son pays.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine