GRIPPE A (H1N1)

La Chine place 41 ressortissants mexicains en quarantaine

Après avoir constaté un premier cas de grippe A (H1N1) sur leur territoire, les autorités chinoises ont décidé de placer 41 ressortissants mexicains en isolement. Une mesure qui n'a pas manqué de susciter la colère de Mexico.

Publicité

AFP - Quelque 41 Mexicains ont été placés à l'isolement en Chine où les autorités ont ordonné des mesures de quarantaine après une première contamination par le virus de la grippe porcine en Asie, a-t-on appris dimanche de source diplomatique mexicaine à Pékin.

Neuf ressortissants mexicains ont été placés dans un hôtel à Pékin, 26 dans un hôtel de Shanghai et 6 autres à Canton, a affirmé à l'AFP un responsable de la représentation mexicaine dans la capitale chinoise.

"Certains venaient de Mexico... D'autres de Los Angeles, et les responsables aéoportuaires chinois leur ont demandé de les suivre parce qu'ils étaient Mexicains", a-t-il déclaré.

"Ils leur ont dit qu'ils voulaient simplement vérifier leur température et que tout irait bien (mais) ils sont toujours confinés", a-t-il dit.

La Chine a odonné samedi des mesures de quarantaine et la suspension des vols entre le Mexique et Shanghai après la confirmation la veille du premier cas de contamination par le virus de la grippe A (H1N1) en Asie. L'homme, un Mexicain de 25 ans était arrivé le 30 avril à Hong Kong en provenance de Mexico via Shanghaï.

Mexico a protesté en estimant que la Chine avait "isolé de manière injustifiée des Mexicains ne présentant pas de symptômes".

Ainsi le Mexique recommande à ses ressortissants de "ne pas voyager en Chine" en représaille aux mesures prises à leur encontre par Pékin, a annoncé samedi le ministre mexicain des Affaires étrangères, Patricia Espinosa.

Mme Espinosa a également dénoncé la décision prise par plusieurs pays latino-américains de suspendre tout ou partie de leur liaisons aériennes avec le Mexique.

Le nombre de morts au Mexique a été revu en hausse à 19 morts, soit trois de plus, et 454 malades, a annoncé samedi le ministre de la Santé, José Angel Cordova.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine