CYCLISME

Lance Armstrong songe à monter sa propre équipe

Le septuple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong, a fait savoir qu'il envisageait de monter sa propre équipe. Une déclaration qui intervient alors que, à une semaine du Giro, l'Américain estime n'être pas prêt pour cette compétition.

Publicité

REUTERS - Lance Armstrong ne se sent pas en pleine possession de ses moyens avant d'attaquer le Giro samedi et il réfléchit déjà à la saison prochaine, avec la possibilité de créer et de diriger sa propre équipe.
 

L'Américain s'est fracturé une clavicule en mars lors du Tour de Castille et Leon. Il a effectué son retour à la compétition au Tour du Gila, qui s'est terminé dimanche au Nouveau-Mexique, pour se préparer au Tour d'Italie, qui s'élance samedi à Venise.
 

"J'aimerais pouvoir y jouer un rôle. Si j'avais eu ne serait-ce que trois semaines supplémentaires (de préparation), cela aurait été différent", a-t-il déclaré dans une interview publiée lundi par la Gazzetta dello Sport, dont la société-mère est l'organisatrice du Giro.
 

"Après l'accident, je me suis demandé: 'cher Lance, que fais-tu encore sur un vélo?'. Puis je suis remonté sur le vélo. J'avais surtout besoin de récupérer mentalement", a poursuivi l'Américain.

Armstrong est revenu dans le peloton professionnel cette saison après trois ans et demi de retraite sportive afin de promouvoir la lutte contre la cancer.
 

A ses yeux, Ivan Basso est le favori du Giro, que l'Italien a remporté en 2006 avant sa suspension pour son implication dans l'affaire de dopage Puerto.

Armstrong pense qu'il lui sera difficile de remporter un huitième Tour de France en juillet, après ses sept succès consécutifs de 1999 à 2005. Il ne sait pas encore s'il continuera de courir la saison prochaine.
 

"Cela dépend de la manière dont les choses se passent dans les trois prochains mois", a dit le coureur d'Astana.

"J'aimerais disposer de ma propre équipe. En être le propriétaire, le directeur sportif et un coureur", a-t-il ajouté.

"Vous en saurez plus en juillet même si en période de crise économique et de révélations sur le dopage, il est difficile de convaincre des sponsors de vous donner de l'argent."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine