Accéder au contenu principal
IRAK

Le chef d'une milice ralliée au pouvoir arrêté pour meurtres

2 min

Accusé de plusieurs meurtres commis dans la ville chiite de Doudjaïl en 2006 et 2007, le mollah sunnite Nadhim al-Djoubouri, chef des milices du Réveil ralliées depuis aux autorités irakiennes et à l'armée américaine, a été arrêté.

Publicité

Reuters - Le chef d'une milice irakienne sunnite soutenue par les Etats-Unis a été arrêté pour meurtre, a annoncé dimanche l'armée américaine.

Le mollah Nadhim al Djoubouri a été appréhendé samedi à son domicile de Dhoulouiya, à 70 kilomètres au nord de Bagdad. Ses deux frères ont également été arrêtés.

Selon un responsable local de la police, Djoubouri est accusé de meurtres commis dans la localité chiite de Doudjaïl au plus fort des violences interconfessionnelles en Irak, en 2006-2007.

A cette époque, Djoubouri était lié à Al Qaïda en Irak. Il fait partie de ces chefs sunnites qui ont pactisé par la suite avec les autorités irakiennes et l'armée américaine. Le ralliement de ces milices sunnites, appelées Conseils de l'éveil, est considéré comme l'un des facteurs décisifs de l'atténuation des violences en Irak.

Les Conseils de l'éveil ont été soutenus et rétribués par l'armée américaine jusqu'à ce que le gouvernement irakien les prenne sous son contrôle.

Mais le retard observé depuis dans le versement des salaires et la méfiance vis-à-vis du gouvernement majoritairement chiite ont provoqué de fortes tensions.

Fin mars, l'arrestation d'un autre chef sunnite rallié au pouvoir, Adil al Machhadani, avait dégénéré en affrontements entre forces de l'ordre et partisans dans un quartier du centre de Bagdad, faisant trois morts.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.