LAOS

Une Britannique enceinte risque la peine capitale pour trafic d'héroïne

Samantha Orobator, une Britannique de 20 ans, risque la peine de mort au Laos, où elle doit être jugée pour trafic de drogue. Arrêtée en août dernier en possession de 600 grammes d'héroïne, elle est tombée enceinte pendant sa détention.

Publicité

Reuters - Le secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères, Bill Rammell, a déclaré samedi qu'il évoquerait la semaine prochaine avec le vice-premier ministre laotien le cas d'une Britannique enceinte qui risque la peine de mort au Laos si elle est reconnu coupable de trafic de drogue.

 

La Grande-Bretagne fera tout ce qui est en son pouvoir pour que Samantha Orobator, âgée de vingt ans, ne soit pas condamnée à mort si elle est reconnue coupable et elle fournira une aide consulaire afin qu'elle bénéficie d'une bonne assistance juridique, a assuré Rammell.

 

"Le gouvernement britannique est opposé en toutes circonstances à la peine de mort", a-t-il dit dans un communiqué publié à quelques jours de la rencontre, à Londres, avec le responsable laotien.

 

Orobator a été arrêtée en août dernier à l'aéroport Wattay et accusée d'avoir introduit de l'héroïne dans le pays, a dit le Foreign Office.

 

Selon l'ONG britannique Reprieve, elle transportait 600 grammes de drogue, ce qui dépasse la quantité au-delà de laquelle on est passible de la peine de mort au Laos.

 

D'après Reprieve, la jeune femme, tombée enceinte en décembre alors qu'elle était en détention, sera jugée la semaine prochaine dans le cadre d'un procès organisé à la hâte.

 

"En programmant son procès la semaine prochaine, le tribunal laotien a rendu impossible la préparation de sa défense par un avocat, quel qu'il soit", dit le groupe dans un communiqué.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine