IRAN

Les candidats à la présidentielle ont 5 jours pour se faire connaître

L'inscription des candidats pour la présidentielle iranienne du 12 juin a commencé. Les membres des minorités sunnite, chrétienne et juive ne peuvent pas se présenter. La campagne électorale débute le 22 mai.

Publicité

AFP - Les inscriptions des candidats à l'élection présidentielle iranienne du 12 juin ont commencé mardi à 03H30 GMT et vont durer cinq jours, a rapporté l'agence Isna.

Les candidats doivent faire partie des "personnalités religieuses et politiques" et "être de nationalité iranienne", selon des extraits de la constitution publiés sur le site internet du ministère de l'Intérieur.

Ils doivent également "être fidèles aux principes de la République islamique et adeptes de la religion officielle du pays", c'est à dire l'islam chiite.

Les membres des minorités sunnite, chrétienne, juive et zoroastrienne, officiellement reconnues par l'Etat, ne peuvent être candidats.

Le ministère n'a pas indiqué s'il y a une limite d'âge pour être candidat.

L'ancien Premier ministre Mir Hossein Moussavi, un conservateur modéré, l'ancien président du Parlement, le réformateur Mehdi Karoubi ainsi que Mohsen Rezai, un conservateur ancien commandant des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime, ont déjà annoncé publiquement leur candidature.

L'actuel président Mahmoud Ahmadinejad n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature, mais selon son entourage il sera présent dans la course pour un second mandat de quatre ans.

Après la fin des inscriptions le 9 mai, la liste des candidats sera envoyée au Conseil des Gardiens de la constitution pour examen.

Le Conseil, contrôlé par les conservateurs, annoncera la liste finale des candidats approuvés les 20 et 21 mai prochains. La campagne électorale commencera le 22 mai.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine