Accéder au contenu principal
GRIPPE A (H1N1)

Carnet de route - La caravane de la santé

Texte par : Battiste FENWICK
2 min

Depuis plusieurs jours, une "caravane de la santé" chargée d'endiguer la propagation du virus H1N1 est installée au pied du palais des Beaux-Arts de Mexico. Chaque jour, des centaines de patients viennent y consulter un médecin gratuitement.

Publicité

, envoyé spécial de FRANCE 24 au Mexique

La bataille contre la grippe A (H1N1) continue au Mexique, même si les autorités affirment que le pic de l'épidémie est passé.

  

 

Au pied du palais des Beaux-Arts de Mexico, une "caravane de la santé" est installée depuis plusieurs jours. Elle y restera jusqu'au 17 mai au moins. Chaque jour, des centaines de patients consultent gratuitement les médecins de la caravane. Ils viennent chercher des informations sur le virus H1N1 et se rassurer sur leur état de santé. Parmi eux, beaucoup de personnes inquiètes qui, souvent, se sentent un peu perdues quant aux précautions à prendre pour éviter de contracter la maladie.

 

 

L'agent du ministère de la Santé Juan Miguel Hernandez Vasconcelos informe les patients qu'il consulte des mesures sanitaires à prendre. Surtout, il leur recommande de rester vigilants. "On doit tous rester en état d'alerte. Quand les gens ressentent des symptômes grippaux, ils doivent immédiatement venir nous voir", préconise-t-il.

 

 

Alejandro décrit ses symptômes à l'un des agents : fièvre, toux, maux de tête. L'agent le redirige immédiatement vers un médecin. Celui-ci consulte sur place, dans l'un des véhicules de la caravane. Après l'auscultation rapide mais minutieuse d'Alejandro, le médecin Jorge Valdez est formel : "Fort heureusement, tes symptômes ne correspondent pas à la grippe A (H1N1)." Alejandro repart soulagé.

 

 

Le maire de la ville vient d'annoncer que, mercredi 6 mai, certains lieux essentiels à la vie de la capitale ouvriront de nouveau leurs portes, à commencer par les églises et les restaurants.

 

C'est avec impatience que tous les habitants de Mexico attendent que la vie reprenne son cours normal.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.