GRIPPE A (H1N1)

Deuxième décès aux États-Unis

Les autorités sanitaires texanes annoncent qu'une femme est morte de la grippe A (H1N1) ce mardi. Il s'agit du deuxième décès aux États-Unis des suites de cette maladie. Le pays comptait mardi 403 cas confirmés de grippe A (H1N1).

Publicité

AFP - Un deuxième malade atteint de la grippe porcine est décédé aux Etats-Unis, ont annoncé mardi les autorités américaines qui ont recensé 403 cas confirmés, le Canada voisin en comptant 165.

"Une femme du comté de Cameron (Texas, sud) qui avait des problèmes chroniques de santé est morte en début de semaine", ont précisé les autorités sanitaires du Texas.

Un seul décès avait jusqu'à présent été recensé aux Etats-Unis, celui d'un enfant mexicain de moins de deux ans, le 27 avril, également au Texas.

Les autorités américaines comptaient mardi 403 cas confirmés de grippe A(H1N1), soit 115 de plus que la veille, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Au Canada, 165 personnes infectées par le virus ont été dénombrées mardi, 25 de plus que la veille. Elles présentent toutes des symptômes bénins à l'exception d'une fillette hospitalisée en Alberta. Un premier cas a été signalé mardi à Ottawa et quatre autres dans la province d'Ontario où se trouve la capitale fédérale.

Aux Etats-Unis, le virus s'est propagé dans presque tous le pays, 38 Etats sur 50 étant touchés, soit deux de plus que la veille.

Outre les 403 cas confirmés, il existe 702 cas probables dans 44 Etats.

Les autorités ont également signalé 35 hospitalisations.

"Nous savons qu'il y aura encore plus de cas alors que le nombre continue à augmenter et malheureusement il y aura (aussi) davantage d'hospitalisations et de décès", a averti la ministre de la Santé, Kathleen Sebelius lors d'une téléconférence de presse avec le directeur des CDC, le Dr Richard Besser.

"La bonne nouvelle, c'est que le virus ne semble pas aussi virulent que nous le pensions", a-t-elle ajouté, annonçant que les écoles pouvaient désormais rouvrir à condition de garder les élèves atteints une semaine à la maison pour éviter la contagion.

"Cette grippe se comporte comme une grippe saisonnière", a ajouté la ministre.

Quelque 726 écoles publiques et privées étaient demeurées fermées mardi (contre 533 la veille), faisant manquer les cours à 468.000 élèves.

"Les écoles n'ont plus besoin de fermer si elles ont un cas suspect ou confirmé et celles qui ont fermé peuvent rouvrir. Les enfants malades avec des symptômes grippaux doivent rester à la maison un mininum de cinq jours", a précisé Massie Ritsch, porte-parole du ministère de l'éducation américain.

Le Dr Besser a souligné que l'augmentation des cas reflètait l'arrivée aux CDC d'un plus grand nombre de résultats de tests effectués dans les différents Etats.

Il a aussi précisé que 52% des cas confirmés aux Etats-Unis étaient des jeunes de moins de 18 ans.

"Nous constatons la poursuite de la contagion de ce virus partout aux Etats-Unis et dans le monde", a poursuivi le Dr Besser. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fait part mardi de 1.124 cas confirmés dans 21 pays.

Mme Sebelius a indiqué que les recherches se poursuivaient pour développer un vaccin qui pourra être prêt à l'automne, au début de la prochaine saison de grippe, si cela est jugé nécessaire.

Les laboratoires accélèrent la production du vaccin de la grippe saisonnière de manière à laisser la voie libre ensuite pour produire éventuellement un vaccin anti-A(H1N1) à grande échelle, a expliqué la ministre.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine