ZIMBABWE

Dix-huit militants des droits de l'Homme arrêtés pour complot

Dix-huit militants des droits de l'Homme, dont leur figure de proue Jestina Mukoko (photo), ont été arrêtés pour "complot" contre le président Robert Mugabe, au Zimbabwe. Tous avaient déjà été interpellés l'an dernier.

Publicité

Dix-huit militants zimbabwéens des droits de l'Homme, dont leur figure de proue Jestina Mukoko, ont été emprisonnés et formellement inculpés pour avoir "comploté" en vue de renverser le président Robert Mugabe, a affirmé mardi à l'AFP leur avocat Alec Muchadehama.

"Ils sont tous en détention provisoire, 18 d'entre eux", a déclaré à l'AFP Alec Muchadehama.

Mme Mukoko et les 17 autres personnes arrêtées mardi avaient déjà été interpellées l'an dernier et détenues au secret. Ils étaient notamment accusés d'avoir conspiré contre le président Mugabe, au pouvoir depuis 1980. Ils avaient été libérés sous caution il y a deux mois.

 
"La décision d'aujourd'hui menace la vie et le bon fonctionnement du gouvernement d'union", a estimé dans un communiqué le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) de M. Tsvangirai.

"La décision d'aujourd'hui constitue un mépris flagrant des engagements et des accords pris" par les signataires de l'accord de partage du pouvoir conclu le 15 septembre 2008, a-t-il affirmé.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine