Accéder au contenu principal

Au moins 44 morts dans une fusillade lors d'un mariage

Une fusillade intervenue lors d'un mariage dans le sud-est de la Turquie, à majorité kurde, a causé la mort d'au moins 44 personnes. Il s'agirait d'une vendetta entre clans, selon les autorités. Huit assaillants ont été arrêtés.

Publicité

Huit personnes suspectées d’avoir participé au massacre d'au moins 44 personnes lors d’une cérémonie de mariage dans le sud-est de la Turquie ont été arrêtées, mardi matin, a indiqué le ministre turc de l’Intérieur, Besir Atalay.

Il s’agirait, selon les autorités, d’une vendetta entre clans. L’hypothèse d’une attaque terroriste - la région est l’un des bastions des séparatistes kurdes du PKK - a été rapidement écartée.

Selon les médias locaux, certains membres des deux familles présentes au mariage appartenaient à une milice pro-gouvernementale lourdement armée, qui soutiendrait les autorités turques dans leur combat contre le PKK.

"Tous les hommes arrêtés seraient originaires du même village et porteraient le même nom, rapporte Jérôme Bastion, correspondant de RFI et de FRANCE 24 en Turquie. La vendetta est une funeste tradition dans le sud-est de la Turquie. Il s’agit là de sa manifestation la plus sanglante jamais commise dans le pays", ajoute-t-il.

 

Témoignages divergents


Au moins 44 personnes, dont six enfants et seize femmes, sont morts lundi soir, après qu’un groupe d’hommes armés et masqués a ouvert le feu sur la foule et jeté plusieurs grenades, lors d’une cérémonie de mariage dans un village, à une dizaine de kilomètres de la frontière syrienne.

Les circonstances exactes du massacre restent floues, plusieurs personnes rescapées ayant donné des témoignages divergents.

L’armée a rapidement barré les routes et encerclé le village où s'est déroulé le massacre, mais la recherche des auteurs de la tuerie a été rendue difficile par une tempête de sable qui balayait l'est de la Turquie, lundi soir.

Selon un témoin cité par l'agence Reuters, environ 200 personnes participaient à la cérémonie. L’agence de presse turque Anatolie affirme que la jeune mariée est la fille du chef du village, Hamit Celebi. Selon elle toujours, lui et dix autres membres de sa famille ont été tués lors du massacre.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.