MUSÉE

Quel site pour accueillir le futur musée de l'Histoire de France ?

Un rapport d'expertise a été remis mardi et propose cinq sites - Vincennes, les Invalides, Fontainebleau, le Grand Palais et le Palais de Chaillot - capables d'accueillir le futur musée de l'Histoire de France, voulu par Nicolas Sarkozy.

Publicité

AFP - L'historien Jean-Pierre Rioux a remis mardi son rapport sur le futur Musée de l’Histoire de France, dans lequel il "met l'accent" sur cinq sites possibles (Vincennes, les Invalides, Fontainebleau, le Grand Palais et le Palais de Chaillot), a-t-on appris mardi auprès du cabinet de la ministre de la Culture.

Ce rapport d'expertise sur les différents lieux susceptibles d'accueillir le futur musée de l'Histoire de France voulu par Nicolas Sarkozy avait été commandé à l'universitaire le 13 février par la ministre de la Culture, Christine Albanel.

Une quinzaine de sites ont été visités et étudiés au regard des critères établis par la ministre (caractère historique du lieu, accessibilité au public français et étranger, capacité à y accueillir des expositions, présence de collections historiques, coûts et délais), a indiqué le ministère dans un communiqué.

Jean-Pierre Rioux a étudié les cinq sites (l’hôtel de Soubise, les Invalides, Versailles, Vincennes et Fontainebleau) évoqués par Mme Albanel dans sa lettre de mission. Mais il s’est également "intéressé à d'autres lieux emblématiques de l'Histoire de France comme Bouvines, Valmy et Verdun, l'hôtel de la Monnaie, l'hôtel de la Marine, la Conciergerie, le Palais de Chaillot et le Grand Palais", a souligné le ministère.

Dans son rapport, l'inspecteur général honoraire de l'Education n'a "pas classé les sites" mais "il a mis l'accent sur cinq d'entre eux: Vincennes, Les Invalides, Fontainebleau, le Grand Palais et le Palais de Chaillot", a précisé à l'AFP le cabinet de la ministre de la Culture.

Le 13 janvier, Nicolas Sarkozy avait annoncé sa décision de créer un musée de l’Histoire de France "dans un lieu emblématique de notre histoire".

Christine Albanel "fera connaître ses propositions au Premier ministre et au Président de la République d’ici à la fin du mois" de mai, indique le ministère. Le rapport Rioux sera rendu public lorsque Nicolas Sarkozy arrêtera son choix, précise-t-il.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine