PAKISTAN

Washington pourrait tripler son aide pour lutter contre l'islamisme

Inquiets pour la stabilité du Pakistan en proie à un regain d'activité des Taliban, les États-Unis étudient la possibilité de lui accorder une aide de 7,5 milliards de dollars sur cinq ans, afin de "vaincre l'extrémisme islamiste".

Publicité

AFP - Deux sénateurs américains ont présenté lundi au Congrès un plan d'aide au Pakistan de 7,5 milliards de dollars sur cinq ans, alors que l'inquiétude grandit à Washington sur la stabilité de cet allié doté de l'arme nucléaire.

Le démocrate John Kerry, président de la commission des Affaires étrangères du Sénat et son collègue républicain Richard Lugar, ont présenté lundi lors d'une conférence de presse leur projet de loi longtemps attendu, destiné notamment à "vaincre l'extrémisme islamiste qui menace la sécurité des deux pays".

"Les dangers de l'inaction augmentent presque chaque jour", ont expliqué les deux sénateurs dans un résumé de leur projet de loi.

MM. Kerry et Lugar espèrent grâce à ce plan d'aide non-militaire aider à combattre auprès du peuple pakistanais l'influence des combattants islamistes qui ont progressé récemment au-delà de de la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, jusqu'à une centaine de kilomètres d'Islamabad.

L'amiral Michael Mullen, chef d'état-major interarmées américain, qui revient d'un déplacement au Moyen-Orient et en Asie centrale, a affirmé lundi être "inquiet des progrès accomplis dans le sud (afghan) et à l'intérieur du Pakistan" par les talibans et autres extrémistes soutenus par Al-Qaïda.

L'aide américaine non-militaire au Pakistan serait donc triplée. Elle serait essentiellement dirigée vers le développement économique.

En outre, le texte fixe des conditions à l'attribution de l'aide militaire, telles que l'obligation pour les bénéficiaires de fournir "des efforts concertés", pour combattre Al-Qaïda et tout autre groupe terroriste.

L'efficacité de l'aide américaine sur le terrain devra être mesurée et évaluée régulièrement.

En outre, le texte demande au président américain Barack Obama de fournir au Congrès des rapports détaillés sur l'évolution de cette aide, notamment concernant d'éventuelles fraudes.

A la Chambre des représentants, un texte similaire a été déposé début avril.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine