GRIPPE A (H1N1)

Le seul cochon de Kaboul mis en quarantaine

Le seul porc connu d'Afghanistan, qui vit au zoo de Kaboul, a été mis en quarantaine par peur de l'épidémie de grippe A (H1N1), une mesure de prévention adoptée pour éviter une éventuelle panique plus qu'un risque réel de contamination.

Publicité

AFP - La peur de la grippe porcine a poussé la direction du zoo de Kaboul à mettre à l'isolement le seul cochon connu d'Afghanistan, qui ne pourra donc pas flâner dans l'herbe et la douceur printanière avec son meilleur ami, une chèvre.

Le cochon avait été offert avec d'autres animaux à l'Afghanistan en 2002 par la Chine, qui voulait ainsi contribuer à la reconstruction du principal zoo du pays, situé dans la capitale et quasiment détruit durant la guerre civile (1992-1996).

"Nous avons placé temporairement en quarantaine le cochon dans sa maison d'hiver, à cause de la grippe porcine", a déclaré le directeur du zoo, Aziz Gul Saqib.

"La majorité des gens n'ont pas beaucoup d'informations sur la grippe porcine et en voyant le cochon, ils pourraient paniquer, craignant d'être contaminés. Pour calmer les inquiétudes de nos visiteurs, nous avons mis le porc à l'abri de leur vue depuis deux jours", a-t-il ajouté.

Les produits tirés du porc sont illégaux en Afghanistan, la consommation de viande de porc étant interdite par l'islam. Aucune ferme n'élève de porcs et même en pleine nature, il est impossible d'apercevoir des cochons sauvages.

"Le cochon est devenu l'ami d'une chèvre et il était heureux de passer du temps avec elle dans l'enclos où déambulent d'autres chèvres et des cerfs", a expliqué le directeur.

Ce dernier a indiqué avoir envoyé des courriels à d'autres directeurs de zoos à l'étranger pour savoir s'ils avaient pris des mesures spécifiques concernant leurs cochons.

Le zoo de Kaboul est en très mauvais état et ne possède que peu d'animaux, qui y vivent dans des conditions misérables. Durant la guerre civile, qui a tué plus de 80.000 civils de 1992 à 1996 et détruit la moitié de la capitale afghane, le zoo se trouvait sur la ligne de front.

Aucun cas confirmé de grippe porcine n'a été signalé pour l'instant en Afghanistan.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine