Accéder au contenu principal

Le Shakhtar Donetsk domine Kiev et se qualifie pour la finale

Les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk ont battu 2-1 leurs compatriotes du Dynamo Kiev et se qualifient ainsi pour la finale de la Coupe de l'UEFA. L'autre demi-finale oppose les clubs allemands de Hambourg et du Werder Brême.

Publicité

REUTERS - La colonie brésilienne du Shakthar Donetsk a envoyé le club ukrainien en finale de la Coupe de l'UEFA à Istanbul en contribuant largement à l'élimination du Dynamo Kiev, son rival.
 

Donetsk, vainqueur 2-1 à domicile après un nul 1-1 à l'aller, a pu compter sur Ilsinho pour donner le but de la victoire et de la qualification à la 89e minute.

Les trois buts en deux matches des hommes de Mircea Lucescu ont été marqués par trois des cinq Brésiliens de l'équipe, servis à chaque fois par un compatriote.
 

La finale aura lieu le 20 mai à Istanbul, au stade Sükrü-Saraçoglu. Elle opposera Donetsk à un club allemand, Hambourg ou le Werder Brême, qui s'affrontent à partir de 18h45 GMT.

Donetsk est le premier club ukrainien à se qualifier pour la finale de cette épreuve. Relégué en UEFA après avoir été éliminé de la Ligue des champions, il a éliminé successivement Tottenham, le CSKA Moscou et Marseille avant Kiev, enchaînant quatre victoires consécutives à domicile dans la compétition.
 

Kiev se consolera avec le titre de champion d'Ukraine, qui lui est quasiment acquis à quatre journées de la fin (12 points d'avance sur Donetsk).
 

 

KIEV JAMAIS DANGEREUX
 

Sur une pelouse de piètre qualité ne favorisant pas son jeu de passes, le Dynamo Kiev s'est très rarement montré dangereux, s'appuyant toujours sur les coups de pied arrêtés d'Oleksander Aliyev, la vitesse d'Ismaël Bangoura ou les relais d'Artem Milevski.
 

A l'inverse, les Brésiliens de Lucescu ont encore joué ensemble de façon aussi technique que naturelle, même si la défense bleue a bien résisté aux vagues oranges.

Donetsk dominait la première période et marquait logiquement à la 17e minute, après une mauvaise relance de la défense. Jadson reprenait du plat du pied de l'entrée de la surface et sa frappe trouvait la lucarne de Kiev.
 

Les supporters du club de la capitale croyaient à l'égalisation à la 38e sur un coup franc d'Aliyev repris par Ognjen Vukojevic, mais le Croate était signalé hors-jeu, de quelques centimètres.

Dès la reprise de la deuxième période, l'international guinéen Bangoura égalisait, lancé par Aliyev entre les deux défenseurs centraux adverses.
 

Jadson frôlait le doublé à la 65e minute sur une balle donnée par Ilsinho, mais Stanislav Bogush effectuait une bonne sortie.

Le gardien ukrainien était moins habile sept minutes plus tard lorsqu'il relâchait un centre qu'il avait capté, mais Ilsinho ne parvenait pas à profiter de l'erreur.

Le match se dirigeait vers la prolongation, les joueurs de Yuri Semine jouant très regroupés face au quatuor d'attaque brésilien de Donetsk.
 

Olexandr Gladkiy avait une première occasion de tuer le match dans le temps réglementaire, mais son petit lob passait à côté du but de Kiev (85e).

C'est finalement Ilsinho qui délivrait le stade Olympique de Donetsk à la 89e. Lancé d'une transversale parfaite par le jeune Brésilien Willian, l'ancien joueur de Palmeiras contrôlait de la poitrine, prenait de vitesse l'arrière gauche adverse et marquait après un crochet dans la surface.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.