Accéder au contenu principal

Les Français Simon et Serra s'invitent en quarts de finale

Gilles Simon (photo) et Florent Serra se sont qualifiés pour les quarts de finale du tournoi d'Estoril, au Portugal. Les deux Français rencontreront respectivement Albert Montanes et James Blake, tombeur de Marc Gicquel.

Publicité

AFP - Gilles Simon, N.1 français, et Florent Serra se sont qualifiés pour les quarts de finale du tournoi de tennis sur terre battue d'Estoril, jeudi, tandis que Marc Gicquel n'a pu résister que pendant un set face à l'Américain James Blake.

"J'ai eu un mois chargé sur les courts, à Monte Carlo et a Rome, avant cette semaine, a commenté Simon, tête de série N.1 opposé au prochain tour à l'Espagnol Alberto Montanes, vainqueur de l'Allemand Simon Greul 6-2, 6-2. Je voulais disputer quelques matches de plus (avant Roland-Garros), alors, c'est très sympa de bien me comporter ici."

"C'est une bonne préparation pour Roland-Garros, le plus grand événement pour tous les joueurs français. Et il est difficile de gagner des matches quand on n'a pas la confiance. C'est ce que j'essaie d'emmagasiner ici", a ajouté Simon, 8e joueur mondiale, après sa victoire devant l'Italien Fabio Fognini 6-0, 7-5 en 73 minutes.

"Mon but est de remporter ce tournoi. Mais il me reste encore trois matches difficiles à gagner", a ajouté Simon.

Pour sa part, Florent Serra, tête de série N.8, a cédé un set à l'Argentin Juan Monaco (6-3, 1-6, 6-3) avant d'obtenir son billet face à James Blake, vainqueur de Marc Gicquel en deux sets 7-6 (8/6), 6-2.

"J'ai vraiment aimé ma manière de jouer ici et je me sens bien. Il (Serra) m'a battu assez sèchement (à Rome en 2006). C'est un grand compétiteur et il ne va pas me donner le match. Moi non plus d'ailleurs", a analysé Blake, qui atteint son premier quart de finale sur terre battue depuis mai 2008, à propos de son adversaire français.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.