GRIPPE A (H1N1)

Cinq premiers cas confirmés au Brésil et en Argentine

En Argentine, un premier cas de grippe porcine a été détecté, jeudi, chez un touriste revenant du Mexique. Un peu plus tôt, le Brésil a annoncé que quatre de ses ressortissants étaient également porteuses du virus A (H1N1).

Publicité

Reuters - Le Brésil et l'Argentine ont confirmé jeudi leurs premiers cas de contamination à la grippe A (H1N1), quatre au Brésil et un Argentine.

La Colombie était jusqu'à lors le seul pays d'Amérique du sud touché par ce virus apparu au Mexique.

Avant l'annonce de ces cinq cas nouveaux, le bilan de l'Organisation mondiale de la Santé faisait état jeudi de plus de 2.000 personnes contaminées dans 24 pays.

"Le virus est arrivé au Brésil", a déclaré le ministre brésilien de la Santé Jose Temporao.

Il a ajouté qu'aucun indice indice ne laissait penser à une circulation de la grippe dans le pays, les quatre personnes malades ayant contracté le virus à l'étranger.

Quinze autre personnes peut-être infectées étaient examinées, a encore dit Temporao.

En Argentine, le premier cas confirmé de contamination concerne un touriste qui s'est rendu au Mexique, a fait savoir la ministre de la Santé Graciela Ocana lors d'une conférence de presse.

Cet homme n'a pas été hospitalisé et s'est remis de sa maladie, a-t-elle souligné.

Depuis l'apparition de la grippe A (H1N1), le Brésil a mis en place des opérations de contrôle pour les passagers des vols en provenance du Mexique, des Etats-Unis et du Canda, les trois pays du continent américain les plus touchés.

Le ministère de la Santé a en outre commandé 100.000 masques chirurgicaux pour les aéroports et a demandé au gouvernement une enveloppe de 141 millions de reais (50 millions d'euros) pour renforcer le dispositif contre la grippe.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine