RUSSIE

Incendie sur un gazoduc dans le sud-ouest de Moscou

Une explosion sur un gazoduc situé dans le sud-ouest de Moscou a provoqué un important incendie dont les flammes ont atteint jusqu'à 200 mètres de hauteur. Cinq personnes ont été blessées.

Publicité

AFP - Un important incendie a éclaté sur un gazoduc dans le sud-ouest de Moscou à la suite d'une explosion dans la nuit de samedi à dimanche, avec des flammes qui ont atteint 200 mètres de hauteur, ont indiqué des responsables locaux.

Cinq personnes ont été blessées dont un homme brûlé à 35%, a indiqué le maire de Moscou Iouri Loujkov, cité par l'agence Interfax, ajoutant que les causes de l'incendie étaient probablement d'origine accidentelle.

Les télévisions ont montré des images spectaculaires de grandes flammes jaunes éclairant la nuit et de gros nuages de fumée noire.

Il s'est agi du pire incendie à toucher Moscou depuis au moins 20 ans, selon des responsables locaux cités par Interfax. "Je ne me souviens pas qu'il y ait eu un incendie comme celui-là à Moscou", a déclaré le maire-adjoint Piotr Birukov.

L'incendie "pourrait avoir été provoqué par un excès de pression dans la conduite" du gazoduc, a précisé le maire à l'agence RIA Novosti.

Le ministère des situations d'urgence a évoqué un incendie de catégorie 5, le plus haut niveau, et annoncé avoir dépêché sur place 35 unités de pompiers.

Selon le maire adjoint, la distribution d'énergie dans la ville n'a pas été affectée par l'incendie. Mais selon la société de téléphonie municipale, 80.000 consommateurs ont été privés de lignes, des câbles souterrains ayant été endommagés par la chaleur.

Le feu s'est déclaré à 00H30 (20H30 GMT), accompagné de flammes qui s'élevaient jusqu'à 200 m de haut, avant qu'elles ne se réduisent à 30 m après l'intervention des pompiers. Selon les responsables, les flammes n'allaient pas pouvoir être éteintes avant plusieurs heures.

La circulation a été interdite dans la zone proche de l'avenue Michourinsky, un axe important du sud-ouest de Moscou, a ajouté RIA Novosti. Il n'y a pas de danger pour les riverains, le plus proche immeuble, un bâtiment administratif, se trouvant à une distance de 200 mètres.

Les accidents de ce type restent fréquents en ex-URSS du fait du vieillissement des installations et, ces derniers mois, des explosions graves sur des gazoducs ou oléoducs se sont produites au Turkménistan et en Moldavie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine