FRANCE

Bernard Tapie se défend de vouloir acquérir le Club Med

L'homme d'affaires français dément vouloir lancer une OPA sur le Club Med après que des informations parues dans la presse lui en ont prêté l'intention. Selon lui, une éventuelle prise de participation dans l'entreprise resterait minoritaire.

Publicité

AFP - L'homme d'affaires Bernard Tapie a déclaré lundi à l'AFP qu'"il n'est évidemment pas question" pour lui "de lancer une OPA" sur le Club Méditerranée, car son "éventuelle participation resterait largement minoritaire".

A propos de la demande du Club Med de l'Autorité des marchés financiers (AMF) d'ouvrir une enquête sur les mouvements du titre, Bernard Tapie "se réjouit" que "l’AMF ait décidé de surveiller l'opération".

L'intervention de l'AMF "permettra sûrement d'identifier ceux qui ont informé les médias de mon intérêt pour l'affaire dans le seul but de faire augmenter les cours et rendre mon entrée au capital plus difficile", a estimé M. Tapie.

L'action Club Med s'était envolée le 27 avril, à la suite d'informations du Journal du dimanche évoquant l'intérêt de l'homme d'affaires pour le groupe de tourisme.

"Je tiens à rappeler que je n'ai à ce jour aucune action du Club Med et que, de ce fait, je n'ai pas l'intention de participer ni directement ni indirectement à l'augmentation du capital" lancée par le Club Med, a déclaré M. Tapie.

Il a "confirmé" qu'il prendrait sa "décision quant à une éventuelle prise de participation" dans le Club Med "avant le 15 juin".

L'action a pris lundi 4,97% à 11,30 euros, en prenant en compte un cours de référence modifié, à la suite de son augmentation de capital. Par rapport au cours de clôture de vendredi, le titre a perdu 8,87%.

Bernard Tapie avait lui-même parlé de "manipulation de cours" après la flambée du 27 avril. L'action avait clôturé ce jour-là en hausse de 6,31% à 12,55 euros.

Le 5 mai, l'action avait à nouveau bondi, de 8,17% à 12,98 euros, à la veille de la suspension de cours de l'action et de l'annonce d'une augmentation de capital et d'une émission d'obligations pour une valeur totale de 102 millions d'euros.

Le Club Méditerranée a demandé lundi à l’AMF l'ouverture d'une enquête après la série de "déclarations contradictoires" de Bernard Tapie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine