COLOMBIE

Les FARC tuent sept militaires dans une embuscade

Sept militaires colombiens ont été tués et quatre autres blessés dans une embuscade des FARC dans la nuit de samedi à dimanche, près du village de Samaniegos, à proximité de la frontière avec l'Équateur.

Publicité

AFP - Sept militaires colombiens ont été tués et quatre blessés dans une embuscade de la guérilla des Farc près de la frontière avec l'Equateur, a-t-on appris dimanche de source officielle.

Les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie, marxistes) ont tendu une embuscade à une patrouille militaire près du village de Samaniego (Etat de Narino, sud du pays) dans la nuit de samedi et dimanche, a indiqué Fabio Trujillo, un responsable de l'Etat.

Sept militaires ont été tués et quatre blessés dans l'embuscade tandis que deux policiers ont été légèrement blessés par l'explosion de la bombe, a-t-il précisé en affirmant que les deux actions avaient été menées par la guérilla, très présente dans le sud du pays.

"Les Farc sont des terroristes qui attaquent lâchement à l'explosif", a déclaré le président Alvaro Uribe à la presse depuis Medellin (à 400 km au nord-ouest de Bogota).

"Ce sont ces mêmes assassins des Farc qui soumettent le pays à un chantage pour libérer le caporal Moncayo. Ils doivent libérer tous ceux qu'ils n'auraient jamais dû enlever", a-t-il ajouté.

Pablo Emilio Moncayo a été enlevé en décembre 1997 dans le département de Putumayo (sud). Les Farc ont proposé de le remettre à une commission dirigée par la sénatrice d'opposition Piedad Cordoba, ce que M. Uribe a refusé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine