Accéder au contenu principal
AFFAIRE MADOFF

Derrière le scandale Madoff, l’homme

3 min

Il a la trempe des meilleurs financiers, a régné vingt ans sur la Bourse et berné l’élite financière jusqu’à ce que l’escroquerie soit révélée en décembre. Décryptage du système Madoff à travers le livre du financier Amir Weitmann.

Publicité

Amir Weitmann est du sérail. Financier, il est bien placé pour expliquer les subtilités du montage qui ont fait de Bernard Madoff l’arnaqueur du XXIe siècle. Il est suffisamment introduit dans le milieu pour en rencontrer les victimes et les faire parler. L’objectif de cette nouvelle enquête est simple : comprendre ce qui s’est passé dans la tête d’un investisseur professionnel ou d’un individu lambda qui est tombé dans les mailles du filet de Madoff. Publiée chez Plon ce mois-ci, "L'affaire Madoff, les secrets de l'arnaque du siècle" passe au crible la personnalité des acteurs clés de cette affaire, qui a fait perdre un total de 60 milliards de dollars aux clients de Madoff.

 

On n’échappe pas, évidemment, aux détails du montage ingénieux élaboré par la société d’investissement fondée et dirigée par Madoff. Et c’est tant mieux. Car les techniques financières utilisées sont expliquées ici avec une telle limpidité que l’on se sent presque financier soi-même. Une fois les aspects techniques vite et bien expédiés, la personnalité de Bernard Madoff, véritable centre névralgique du système, en ressort plus éclatante encore.

 

Une confiance aveugle

 

Est-il donc si simple de berner un investisseur, aussi chevronné soit-il ? "Quand on s’appelle Bernard Madoff, oui", résume l’enquêteur, rencontré par FRANCE 24 chez l’éditeur. Il admet, avec la sérénité de ceux qui savent, que lui aussi aurait pu tomber dans le panneau.

 

"Tout s’est noué autour de la confiance qu’il inspirait." Tel serait donc le point de départ de ses relations d’affaires. La confiance aveugle qu’ont ses amis et clients est pourtant justifiée. Depuis les années 1980, sa réputation dans les cercles financiers n’est plus à faire. "Il a une connaissance très pointue du fonctionnement des Bourses mondiales et un don d’anticipation de l’évolution des marchés. Il est l’un des rares à avoir su tromper les marchés sur le très long terme", ajoute Amir Weitmann. A tel point que les professionnels se battent pour intégrer ses cercles d’influence. Les  "entrants", ceux qui ont l’honneur de placer leur argent auprès de Madoff, sont alors peu regardants sur la stratégie utilisée. Surtout lorsqu’il promet un rendement de 10 %. Quand on y est, on y reste.

 

Un homme brillant, impassible et secret

 

Par ses contacts, l’enquêteur a pu approcher les nombreux "dupés" du système. Il raconte les premières rencontres, décisives pour la plupart, de ceux qui sont passés par les griffes de Madoff. Il en rapporte leur récit, victime après victime. Le financier multiplie les pirouettes et apparaît tour à tour brillant, impassible et secret, faisant preuve d’un sang froid et d’une réactivité à toute épreuve.

 

L’auteur passe facilement de son statut d’analyste financier, en Suisse et en Israël, à celui d’enquêteur. Il s’efforce de remettre les faits dans leur contexte. "ll est trop facile, après coup, de blâmer les investisseurs si peu précautionneux et les autorités de contrôle", s’insurge-t-il.

 

Bernard Madoff a bel et bien survécu aux marchés pendant deux décennies. Mais la plus grande escroquerie financière ne lui survivra pas. Il a plaidé coupable. Le verdict de la justice américaine est attendu le 16 juin.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.