LIGUE 1

Statu quo en tête, Le Havre assuré d'être relégué

La course au titre de champion de France reste très serrée entre l'OM, qui s'est imposé à Nice 2-0, et Bordeaux, vainqueur à Valenciennes 2-1. Défait par Saint-Étienne, Le Havre, dernier, est assuré d'être relégué en Ligue 2.

Publicité

REUTERS - L'Olympique de Marseille et Bordeaux ont poursuivi mercredi leur course effrénée en tête du championnat de France en s'imposant tous deux à l'extérieur lors de la 35e journée de Ligue 1.

Marseille a gagné 2-0 à Nice grâce à Mamadou Niang et Brandao et Bordeaux a retourné la situation à Valenciennes, s'imposant finalement 2-1 sur une tête plongeante de Yoann Gourcuff, à nouveau décisif, à la 83e minute.

L'OM et Bordeaux comptent 71 points, les Olympiens restant leaders avec une meilleure différence de but (+29 contre +27).

Le Havre, dernier du classement durant tous les matches retour, est mathématiquement relégué en Ligue 2 après sa défaite 4-2 à domicile contre Saint-Etienne.

Le Paris Saint-Germain reste dans la course à la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions grâce à sa victoire 1-0 au Mans, à l'inverse de Toulouse et Lille qui se sont neutralisés 0-0 lors d'un match terne.

Lyon, troisième avec 64 points, a un point d'avance sur Paris, cinq sur Toulouse et sept sur Lille à trois journées de la fin.

A Nice, l'OM a conquis une septième victoire consécutive à l'extérieur en Ligue 1 grâce à ses attaquants Mamadou Niang, d'une frappe croisée à l'entrée de la surface (27e minute) et Brandao, de la tête sur un centre au deuxième poteau de Taye Taïwo (60e).

Steve Mandanda a repoussé quelques offensives niçoises mais Marseille a dans l'ensemble maîtrisé cette rencontre de faible intensité.

"On a gagné un match très difficile à l'extérieur, sans doute le plus dur de la saison", a dit l'entraîneur Eric Gerets.

"Il faut gagner les trois suivants et même en gagnant, on n'est pas sûr d'être champions", a-t-il fait remarquer.

Marseille recevra Lyon dimanche prochain. "Ce match présente de multiples facettes et avec de la concentration et de la réussite, on se mettrait dans une dynamique intéressante", a dit le président Pape Diouf.


DEUX POINTS DE MARGE POUR SAINT-ETIENNE ET SOCHAUX

Bordeaux n'a pas été brillant à Valenciennes mais a su remonter une situation mal embarquée, après le penalty marqué par Gaël Danic sur une faute de Mathieu Chalmé.

Le Brésilien Fernando a égalisé un quart d'heure plus tard d'une tête au premier poteau sur un centre de Benoît Trémoulinas.

Chalmé était à l'origine du deuxième but sur un centre de la droite. Gourcuff surgissait au milieu de la surface pour marquer d'une tête plongeante parfaitement placée, à la 83e minute d'une rencontre marquée par des polémiques sur l'arbitrage (deux Valenciennois expulsés en fin de match).

"On a été mauvais pendant 35 minutes, le penalty nous a réveillés", a dit Chalmé sur Orange Sport.
"Comme on est bien physiquement, on a fait une grosse deuxième mi-temps (...) Maintenant on reçoit deux fois il va falloir faire le maximum à domicile pour viser très haut", a poursuivi l'arrière droit bordelais.

Les Girondins, déjà vainqueurs du Trophée des Champions et de la Coupe de la Ligue, restent sur neuf victoires de suite toutes compétitions confondues.

En bas de tableau, la situation s'est compliquée pour Nantes (défaite 3-0 mardi à Lyon) et Caen, battu 1-0 à Rennes.

Le FCNA compte 33 points, Caen 34, et Saint-Etienne, premier club non-relégable, totalise 36 points comme Sochaux, tombeur de Monaco 3-0.

Les Verts ont ouvert la marque après quatre minutes de jeu, ont été menés 2-1 et ont fini par battre Le Havre 4-2 grâce à une belle frappe du Belge Kevin Mirallas (70e). Emmanuel Rivière, 19 ans, a marqué le dernier but dans les arrêts de jeu.

Le Mans, entraîné pour la première fois par Arnaud Cormier (33 ans), n'est pas sauvé avec 38 points. Le PSG s'est imposé 1-0 dans la Sarthe sur un but de Mateja Kezman.

"Il faut continuer, il y a la victoire et le jeu qui va avec", s'est réjoui l'entraîneur parisien Paul Le Guen.
"On a eu énormément d'occasions et au-delà de l'opération comptable, ça donne espoir pour la suite."
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine