CINÉMA

Jane Campion et Park Chan-wook au menu du Festival de Cannes

La Néo-Zélandaise Jane Campion, Palme d'Or 1993, et le Sud-Coréen Park Chan-wook sont les deux cinéastes qui entrent en compétition officielle ce vendredi. La première présente "Bright Star", le deuxième "Thirst, ceci est mon sang...".

Publicité

Pour retrouver toute l'information concernant Cannes, vous pouvez consulter notre site dédié au Festival, en partenariat avec RFI.

 

AFP - La Palme d'Or 1993 Jane Campion et le Coréen Park Chan-wook, en compétition de la Sélection officielle du 62e Festival de Cannes, entrent en lice vendredi.



- En compétition:



"Bright Star" de la Néo-Zélandaise Jane Campion avec Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider, Kerry Fox (2h00). Palme d'Or 1993 avec "La Leçon de piano".

Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne, une étudiante, tombent amoureux et entament une liaison secrète qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause.



"Thirst, ceci est mon sang..." ("Bak-Jwi") du Coréen Park Chan-wook, avec Song Kang-ho, Kim Ok-vin (2h13), Grand Prix du festival de Cannes 2004 avec "Old Boy".

Sang-hyun, jeune prêtre, se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin destiné à combattre une maladie infectieuse mortelle. Contaminé, il revient à la vie grâce à une transfusion sanguine. La nouvelle de sa guérison miraculeuse attire les pèlerins dont un ami d'enfance et son épouse. Sang-hyun est irrémédiablement attiré par la jeune femme.


  
- Sélection officielle, "Un Certain Regard"



"Policier, Adjectif" ("Politist, Adjectiv") du Roumain Corneliu Porumboiu avec Dragos Bucur, Vlad Ivanov (1h55), Caméra d'or 2006 du Festival de Cannes qui récompense les premiers longs métrages avec "12:08, à l'est de Bucarest".

Cristi, policier, refuse d'arrêter un jeune qui offre du hachisch à deux camarades de lycée, ce qui est puni par la loi. Il va devoir affronter son supérieur.



"Precious" de l'Américain Lee Daniels, avec Gabourey "Gabby" Sidibe, Mo'nique, Lenny Kravitz, Mariah Carey (1h49)

Lorsqu'à 16 ans, Precious apprend à lire et à écrire dans une école alternative, un monde nouveau s'ouvre à elle, où elle peut enfin parler et raconter ce qui l'étouffe.


  
- Sélection "Quinzaine des Réalisateurs"



"Humpday", de l'Américaine Lynn Shelton, avec Mark Duplass, Joshua Leonard, Alycia Delmore (1h34)

Un soir, Andrew débarque sans prévenir chez Ben, son vieux copain de fac à la vie bien rangée. Il l'entraîne dans une fête aux moeurs libérées où tout le monde parle de participer au festival local de porno amateur.



"Yuki et Nina" du Japonais Nobuhiro Suwa et du Français Hippolyte Girardot avec Noë Sampy, Arielle Moutel, Tsuyu, Hippolyte Girardot, Marilyne Canto (1h33)

Yuki, 9 ans, apprend que ses parents se séparent. Le père de Yuki est français, sa mère japonaise. Elle devra suivre sa mère au Japon et tout laisser à Paris, à commencer par sa meilleure amie, Nina. La fugue leur semble être la seule issue et la forêt leur nouvelle destination.



"Ne change rien", du Portugais Pedro Costa, avec Jeanne Balibar, Rodolphe Burger (1h40)

Le film, né d'une amitié entre l'actrice Jeanne Balibar, l'ingénieur du son Philippe Morel et Pedro Costa, raconte Jeanne Balibar chanteuse, des répétitions aux enregistrements, des concerts rock aux cours de chant lyrique, de la France au Japon.



- Sélection "Semaine de la critique"



"Ordinary People", du Serbe Vladimir Perisic, avec Reljo Popovic, Boris Isakovic (1h20)

Un bus amène devant une ferme abandonnée un groupe de sept soldats. Parmi eux, Dzoni, 20 ans. Des prisonniers arrivent. Les sept soldats pressentent qu’ils vont bientôt passer à l’action...



 - Séances spéciales



 "L'épine dans le coeur" du Français Michel Gondry, avec Suzette Gondry, Jean-Yves Gondry (1h26)

Suzette, tante de Michel Gondry, raconte sa vie d'institutrice dans les Cévennes de 1952 à 1986. Petit à petit, Michel découvre une réalité de sa vie familiale qu'il ignorait.



- Cannes Classics



"The Red Shoes", des Britanniques Michael Powell et Emeric Pressburger, avec Moira Shearer, Marius Goring (1946, 2h16), présenté par Martin Scorsese et Thelma Schoonmaker-Powell.

Victoria Page, une danseuse talentueuse, se joint aux plus grands talents que regroupe la compagnie Lermontov. Elle atteint la gloire dans le ballet "Les Chaussons rouges".



"Loin du Vietnam", de Agnès Varda, Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Chris Marker, Alain Resnais (1H55)

En 1967, un collectif de cinéastes et de techniciens proclame, en onze chapitres, son opposition à l'intervention des Etats-Unis dans le conflit vietnamien.



"Le réveil dans la terreur" (Wake in fright) de l'Australien Ted Kotcheff, avec Donald Pleasence, Gary Bond (1971, 1h49)

John Grant, instituteur dans la brousse australienne, se laisse entraîner dans le monde dissolu du "Yabba", monde de soûlerie et de jeu.


  
- Cinéma de la plage



"Pink Floyd, The Wall", du Britannique Alan Parker, avec Bob Geldorf, Christine Hargreaves (1982, 1h35)

Après le décès de son père pendant la Seconde Guerre mondiale, Pink, devenu rock star, mène une vie tourmentée et sombre dans la drogue.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine