FOOTBALL - COUPE DU ROI

Plus royaliste que le roi, la télévision espagnole censure l'hymne sifflé

À l'ouverture de la finale de la Coupe du Roi, les supporters de Barcelone et Bilbao ont copieusement sifflé l'hymne espagnol. Mais l'incident n'a pas été diffusé en direct par la chaîne publique espagnole qui a préféré censurer les images.

Publicité

Comme chaque année au pays des "aficionados", la finale de la Coupe du Roi, remportée cette année par le FC Barcelone (4-1), a fait la une de la presse espagnole. Seulement voilà, à cette édition s'est ajoutée un léger bémol. L'hymne national a été abondamment sifflé par les supporters de Barcelone et de Bibao, capitales catalane et basque historiquement autonomistes. L'épisode a été tout simplement censuré en direct.

Dès les premières notes de la Marche royale, les supporters des deux camps, qui s'étaient mis d'accord avant le match, ont couvert la musique de sifflets. Le roi Juan Carlos, présent au stade Mestalla de Valence, est resté impassible du haut de sa tribune aux huées et slogans autonomistes, en revanche la télévision publique espagnole a pris l'initiative de censurer la scène. TVE plus royaliste que le roi ?

La régie a coupé et remplacé la scène par des images d’ambiance dans les rues de Barcelone et de Bilbao. Il faudra attendre la mi-temps pour revoir une version de l’hymne mais, cette fois, sans sifflets. La chaîne s’est excusée de cette omission et explique dans un communiqué qu'une "erreur humaine" était à l'origine de la coupure.



Un erreur qui n'est pas passé inaperçue dans la presse espagnole qui condamne la décision de la chaîne.

El Pais
rapporte l'incident et évoque l'immense banderole indépendantiste déployée par les supporters barcelonais où on pouvait lire "We are nations of Europe, good bye Spain" ("Nous sommes une nation de l'Europe, au revoir l'Espagne"). Le quotidien El Mundo titrait, lui,  "L'hymne sifflé mais pas sur TVE". ABC, qui a aussi signalé l'incident, a surtout insisté sur le fait que le roi n'ait pu remettre la Coupe comme le veut la tradition.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine