Accéder au contenu principal

Le président Deby veut continuer à poursuivre les rebelles au Soudan

La tension est montée d'un cran entre le Tchad et le Soudan. Accusé par Khartoum de mener des raids aériens sur son territoire, le président tchadien s'est dit déterminé à poursuivre les rebelles jusqu'au Soudan.

Publicité

AFP - Le président tchadien Idriss Deby Itno s'est déclaré samedi "décidé à en finir une fois pour toutes" avec les rebelles et continuera à exercer son "droit de poursuite" au Soudan, qui accuse le Tchad de raids aériens sur son territoire.

"Nous avons utilisé notre droit de poursuite et ce droit de poursuite va continuer avec l'appui du peuple tchadien", a affirmé le chef d'Etat tchadien à des journalistes au cours de l'inauguration d'un pont à Lai (sud).

L'armée est décidée à en finir une fois pour toutes avec les mercenaires à la solde du Soudan", a-t-il ajouté.

Khartoum a accusé N'djamena d'avoir mené des raids aériens vendredi et samedi sur son territoire, accusation que ce dernier a implicitement reconnue vendredi soir.

Les rebelles tchadiens ont lancé la semaine dernière une offensive contre N'Djamena mais ont été contraints par l'armée tchadienne de regagner l'Ouest du Soudan, où ils sont basés.

"La poursuite exercée par l'armée tchadienne ne vise qu'à mettre hors d'état de nuire les hordes instrumentalisées par le pouvoir de Khartoum, qui les recrute, les arme et les lance sans cesse contre le Tchad", avait déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement Mahamat Hissène.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.