INDE

Le Premier ministre appelle au rassemblement

Après la victoire du Parti du Congrès au pouvoir lors des législatives, le Premier ministre sortant, Manmohan Singh, a appelé ses alliés, les partis politiques laïcs, à mettre un terme à leurs divergences pour se rassembler.

Publicité

AFP - La présidente du Parti du Congrès en Inde, Sonia Gandhi, a salué samedi le "bon choix" du peuple indien après la victoire triomphale de sa formation politique aux élections législatives, tandis que le Premier ministre sortant Manmohan Singh appelait à l'unité.


"Je voudrais remercier le peuple pour avoir une fois encore témoigné de sa foi dans le Parti du Congrès", a déclaré Mme Gandhi lors d'un point de presse à New Delhi en compagnie de M. Singh.

"Le peuple de l'Inde sait ce qui est bien pour lui et fait toujours le bon choix", a-t-elle ajouté, tout sourire.

Le Parti du Congrès au pouvoir et ses alliés ont triomphalement remporté les législatives organisées entre le 13 avril et le 16 mai, et vont former le prochain gouvernement.

Alors que le dépouillement des bulletins de vote était en cours pour les 543 sièges de l'Assemblée nationale, l'Alliance unie et progressiste (UPA) conduite par le Parti du Congrès (centre-gauche, laïc) en a remporté 250, contre 160 pour l'Alliance nationale et démocratique (NDA) réunie autour du Parti du peuple indien (BJP, droite hindoue).

"J'attends de tous les partis politiques laïcs qu'ils enterrent leurs disputes passées et se rassemblent pour donner à ce pays un gouvernement fort et stable, dans un esprit de camaraderie", a plaidé M. Singh à l'adresse de ses ex-alliés communistes qui avaient fait défection en juillet 2008.

"Nous invitons aussi tous les partis de l'opposition à profiter de ce moment pour montrer au monde, confronté à tant de difficultés, que nous nous tenons debout comme une Nation", a conclu le Premier ministre, en allusion à la récession venue d'Occident qui frappe durement la 10e économie mondiale.

A 76 ans et malgré un quintuple pontage coronarien en janvier, M. Singh devrait donc être reconduit au poste de chef du gouvernement qu'il occupe depuis la victoire du Parti du Congrès en mai 2004.

Premier sikh à avoir été Premier ministre, cet homme affable et discret, barbu et coiffé de son éternel turban bleu, s'est bâti une stature nationale et internationale d'homme d'Etat d'une légendaire probité en libéralisant l'économie indienne lorsqu'il était ministre des Finances de 1991 à 1996.

L'influente Sonia Gandhi, d'origine italienne, est la veuve de l'ancien Premier ministre Rajiv Gandhi assassiné en mai 1991. M. Gandhi était le fils d'Indira Gandhi, également ex-Premier ministre assassinée en 1984, et elle-même fille de l'un des pères de l'indépendance de l'Inde, Jawaharlal Nehru.

La dynastie Nehru-Gandhi n'a aucun lien de parenté avec le Mahatma Gandhi.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine