LIGUE 1

L'OM reste à trois points de Bordeaux après sa défaite 3-1 face à Lyon

En s'inclinant lourdement sur sa pelouse, Marseille rate l'occasion de revenir à la hauteur des Bordelais, qui s'échappent en tête du championnat à deux journées de la fin.

Publicité

AFP - Marseille a craqué le premier dans la course au titre en s'inclinant au stade Vélodrome contre Lyon (1-3), laissant Bordeaux prendre 3 points d'avance grâce à sa victoire arrachée la veille contre Le Mans (3-2), à deux journées de la fin de la Ligue 1.

Avec 3 points d'avance, Bordeaux sera champion avec une victoire et un nul. Il reçoit Monaco avant d'aller à Caen. Dans le même temps, l'OM ira à Nancy pour terminer à domicile contre Rennes.

Le rythme phénoménal de Bordeaux, neuf victoires d'affilée en Ligue 1, a fini par faire plier l'OM, qui dans le même temps n'a signé "que" sept victoires et un nul, avant d'être surpris par l'OL, qui de son côté s'est rassuré dans la course à la 3e place.

Dominateur en début de partie, l'OM a touché les poteaux, les gants de Lloris, puis a commis deux erreurs avant la mi-temps qui ont donné le match à Lyon. Brandao a maladroitement provoqué un penalty, et la défense a mal joué un hors-jeu. Dans les deux cas, Benzema a mis du baume sur sa saison moyenne en signant un doublé.

22e but de Gignac

En seconde période, l'OM, assommé, n'a pu que réduire le score par Wiltord avant que Juninho ne marque un coup franc.

L'OL est désormais nanti de 4 points d'avance sur le Paris SG et profite parfaitement du faux-pas du Paris SG, qui a raté l'occasion de monter provisoirement sur le podium samedi soir en s'inclinant au Parc contre Auxerre (1-2).

Lyon a officiellement perdu son titre (les Girondins ont 7 points d'avance, il ne reste que deux matches aux Lyonnais), mais le match au Vélodrome n'était pas forcément celui de la passation de pouvoir entre OL et OM, puisque Bordeaux, lancé à pleine vitesse, est mieux placé pour coiffer la couronne.

Les Bordelais ont encore frappé fort. Après avoir gagné (3-2) à Rennes à la dernière seconde (à dix contre onze), après avoir remonté Valenciennes (2-1), qui menait 1-0, ils ont une nouvelle fois étalé leur force de caractère en battant le MUC qui a mené 1-0 puis est revenu à 2-2.

Dans la course à l'Europe (c'est-à-dire les 4e et 5e places), Toulouse est revenu à 3 longueurs du PSG en accrochant Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard (2-2), grâce au 22e but cette saison de Gignac.

Nantes vers la L2

Le TFC garde la main sur la 5e place avec 2 points d'avance sur ses poursuivants, Lille et Rennes, tenus en échec. Le Losc a été accroché au Stadium par Nice (1-1), et le finaliste malheureux de la Coupe de France n'a ramené qu'un point de Nantes (1-1), dimanche.

Enfin, dans la lutte pour le maintien, Nantes a fait un pas de plus vers la L2 en concédant l'égalisation en fin de match (Sow, 83e). En conservant leur succès, ils seraient revenus à 1 point de la 18e place, ils en sont à 3...

Caen a gagné la partie de chaises musicales du week-end, laissant sa place vers la L2 à Sochaux, que le Stade Malherbe a battu 2-0 dans un choc entre mal-classés. Savidan, auteur d'un doublé peut-être décisif pour le maintien, a fait oublier sa saison un peu cyclothymique. Attention toutefois à la fin de saison ardue des Normands, attendus à Lyon avant de recevoir Bordeaux au dernier match!

Grenoble, Nancy et Valenciennes ont assuré leur place en L1 la saison prochaine, c'est mathématique pour le GF38 (43 pts, 7 de plus que Sochaux), théorique pour l'ASNL (42 pts) et footbalistique pour VA (41 pts). Il faudrait vraiment une révolte sans précédent des cancres de la L1 lors des deux dernières journées pour que l'équipe d'Antoine Kombouaré descende.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine