ÉTATS-UNIS

Nouvelles normes pour réduire les émissions de gaz carbonique

Barack Obama, qui avait affirmé pendant sa campagne présidentielle être déterminé à lutter contre le réchauffement climatique, doit présenter mardi de nouvelles normes en matière d'émissions de gaz carbonique par les voitures.

Publicité

AFP - Le président Barack Obama devait annoncer mardi des normes plus strictes, et pour la première fois communes à tous les Etats-Unis, en matière d'émissions de gaz carbonique par les automobiles et de consommation de carburant, ont indiqué lundi des responsables.

"L'administration proposera demain de nouvelles normes d'économie de carburant et les premières normes de pollution par les gaz à effet de serre" pour les voitures et les pick-ups, a dit un de ces responsables sous le couvert de l'anonymat.

Ces nouvelles normes, qui commenceront à s'appliquer à partir de 2012, feront passer d'ici à 2016 la consommation moyenne autorisée de la flotte à 35,5 miles parcourus avec un gallon d'essence (15,44 kilomètres avec un litre). C'est quatre années plus tôt qu'actuellement imposé par la loi américaine.

La plupart des voitures devront satisfaire à une consommation de 39 miles parcourus avec un gallon d'ici à 2016; les pick-ups devront arriver à 30 miles par gallon.

La consommation moyenne du parc américain est de 25 miles au gallon pour les derniers modèles de 2009 (27,5 miles du gallon pour les voitures, 23,1 miles pour les pick-ups).

Selon ce responsable, ce nouveau programme doit permettre d'économiser 1,8 milliard de barils de pétrole et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 900 millions de tonnes, ce qui revient à retirer des routes 177 millions de voitures ou à fermer 194 centrales au charbon.

Les voitures reviendront plus cher à l'acquisition, jusqu'à 600 dollars par véhicule. Mais les automobilistes devraient compenser cette dépense en achetant moins de carburant, a dit le responsable.

L'établissement de ces nouveaux critères coïncide avec l'effort mené par les amis démocrates de M. Obama pour faire adopter par le Congrès une ambitieuse nouvelle législation contre le réchauffement climatique.

Cette initiative est censée harmoniser un patchwork de réglementations et mettre fin à la longue bataille juridique menée par l'industrie automobile contre les normes imposées par l'Etat de Californie et limitant sévèrement les émissions.

La Californie a voté en 2002 une loi imposant aux constructeurs automobiles de réduire de 30% d'ici à 2016 les émissions polluantes des véhicules, pour revenir à un niveau comparable à celui de 1990.

Ces nouveaux standards augmenteront aussi la pression sur une industrie automobile américaine qui se bat actuellement pour sa survie et dont l'administration Obama réclame, pour lui maintenir son aide, qu'elle en finisse avec les véhicules trop gourmands en carburant et qu'elle s'adapte aux nouvelles demandes des clients.

Dans le même temps, il donne un peu plus de clarté aux constructeurs General Motors ou Chrysler sur la voie à suivre au moment de construire de nouveaux véhicules.

Selon un responsable de l'administration, l'instauration de ces critères a bénéficié d'un large consensus auprès des constructeurs et des gouvernements d'Etats.

Des dirigeants des constructeurs, le gouverneur de Californie, le républicain Arnold Schwarzenegger, et des militants de la défense de l'environnement étaient attendus mardi à Washington pour entendre l'annonce faite par M. Obama.

"Je pense que vous verrez demain des gens qui normalement ne s'entendent pas être cette fois d'accord sur quelque chose", a dit le porte-parole de M. Obama, Robert Gibbs.

Les mesures annoncées par M. Obama "représentent l'un des efforts les plus importants jamais entrepris par un président pour mettre fin à notre dépendance pathologique au pétrole et pour sérieusement réduire nos émissions", a dit Carl Pope pour la grande organisation de défense de l'environnement Sierra Club.

Le département des Transports est actuellement chargé de la régulation des niveaux d'économies en carburant tandis que l'Agence fédérale de protection de l'environnement s'occupe de ceux régulant les émissions polluantes.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine