SRI LANKA

L'armée récupère les dépouilles des rebelles, Colombo en liesse

Après sa victoire sur les Tigres tamouls, l'armée régulière lance une vaste opération de récupération des dépouilles et de l'armement de la rébellion. La journée de mercredi a été décrétée fériée pour fêter la fin de la guerre.

Publicité

AFP -  L'armée sri-lankaise était lancée mercredi dans une vaste opération de récupération de corps et d'armes des rebelles tamouls qui ont perdu la guerre lundi, a annoncé le ministère de la Défense.

Des centaines de soldats sont déployés dans la zone de Muliyawaikal, dans le nord-est de l'île, là où le chef des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) Velupillaï Prabhakaran avait été apparemment abattu par l'armée et où son corps fut retrouvé.

"Ils conduisent des opérations de nettoyage", a indiqué un porte-parole du ministère de la Défense, Lakshman Hulugalle.

Les troupes ont mis au jour une quarantaine de dépouilles supplémentaires d'insurgés, dont celles de sept femmes, a-t-il précisé.

Cela porte à 400 le nombre de cadavres de Tigres retrouvés depuis lundi, dont celui du chef suprême du LTTE, de son fils Charles Antony et d'une vingtaine de hauts commandants rebelles. Toute la direction des Tigres a été décimée.

Le Sri Lanka avait exposé mardi à la télévision le cadavre de M. Prabhakaran après que la guérilla eut affirmé qu'il était sain et sauf, tandis que le président Mahinda Rajapakse proclamait solennellement victoire sur les séparatistes et la fin d'une guerre qui a fait plus de 70.000 morts.

Le régime nationaliste savourait encore son triomphe mercredi en décrétant cette journée fériée, tout en plaçant les forces de sécurité en état d'alerte maximum par crainte d'attentats. Les drapeaux doivent flotter pendant une semaine au fronton de tous les bâtiments publics.
   

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine