INDE

Le Parti du Congrès invité à former un nouveau gouvernement

Le Parti du Congrès, victorieux aux élections législatives, a été invité par la présidente de la République de l'Inde, Pratibha Patil, à constituer un nouveau gouvernement. Ce dernier devrait être investi et prêter serment vendredi.

Publicité

AFP - La présidente de la République de l'Inde a formellement demandé mercredi au Parti du Congrès au pouvoir et victorieux aux élections législatives de constituer un nouveau gouvernement, a annoncé le Premier ministre sortant Manmohan Singh.

"La présidente Pratibha Patil m'a invité à former le nouveau gouvernement", a déclaré M. Singh à la sortie de ses entretiens avec le chef de l'Etat, accompagné de la présidente du Parti du Congrès, Sonia Gandhi.

Ce gouvernement devrait être investi et prêter serment vendredi.

Les élections législatives s'étaient déroulées en cinq phases du 16 avril au 13 mai. Les résultats ont été annoncés samedi et dimanche.

Sur les 543 sièges de l'Assemblée du peuple, la coalition de partis réunis en Alliance unie et progressiste (UPA) et conduite par le Congrès (centre-gauche, laïc) en a remporté 262. L'Alliance nationale et démocratique (NDA) menée par le Parti du peuple indien (Bharatiya Janata Party, BJP, droite hindoue) ne compte que 159 députés.

A lui seul, le Congrès a raflé 206 sièges, son meilleur score depuis 1991.

M. Singh, Premier ministre depuis 2004, a précisé que fort du soutien post-électoral de trois autres partis régionaux, l'UPA disposerait de 322 parlementaires, soit une très large majorité absolue.

Le sikh Manmohan Singh, 76 ans et qui a subi un quintuple pontage coronarien en janvier, avait été formellement désigné mardi par le Parti du Congrès pour continuer à gouverner une Inde qui traverse une mauvaise passe.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine