PAKISTAN

Au moins 10 morts et 70 blessés dans un attentat à Peshawar

Une voiture piégée a explosé aujourd'hui sur un marché bondé de la ville de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan. Au moins dix morts et soixante-dix blessées sont à déplorer à la suite de cette attaque.

Publicité

AFP - Au moins dix personnes ont été tuées et 70 blessées vendredi par l'explosion d'une voiture piégée sur un marché bondé de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, a déclaré un responsable de l'administration locale.

"Dix personnes ont été tuées et 70 ont été blessées dans l'explosion de la voiture piégée", a déclaré à l'AFP Mian Iftikhar Hussein, ministre de l'Information de la Province de la frontière du Nord-Ouest (NWFP), dont Peshawar est la capitale.

La police avait donné auparavant un premier bilan de trois morts et 70 blessés.

La voiture piégée a explosé devant un cinéma, qui a été gravement endommagé, et a détruit une dizaine de boutiques voisines, a déclaré à l'AFP un témoin, Mohammad Riaz. Plus de dix véhicules garés à proximité ont aussi été très endommagés, a-t-il dit.

L'explosion, très puissante, a été entendue dans plusieurs quartiers de Peshawar, selon des habitants.

Des images diffusées à la télévision montraient des flammes et de la fumée s'élevant du site de l'explosion, alors que les sauveteurs et les pompiers se précipitaient pour secourir les blessés et éteindre le sinistre.

La voiture piégée contenait "jusqu'à 65 kg d'explosif", a déclaré à l'AFP Shafkat Malik, chef d'une équipe d'artificiers envoyée sur place. "C'était un engin explosif rudimentaire, équipée d'une minuterie et contenant des explosifs de forte puissance", a-t-il dit.

L'engin était semblable, selon cet artificier, à la bombe qui avait explosé samedi à Peshawar, tuant douze personnes dont des femmes et des enfants.

Le chef de la police de Peshawar, Safwat Gayur, a déclaré à des journalistes que c'était le cinéma qui était spécifiquement visé.

"La cible était le cinéma, car la voiture piégée était garée devant son entrée principale", a dit ce responsable. "Ce sont les éléments qui sont 'contre l'obscénité et la vulgarité' qui sont derrière cet attentat", a-t-il déclaré, dans une référence aux talibans.

Les miliciens islamistes pakistanais font régulièrement exploser des boutiques vendant des vidéos et de la musique enregistrée, qu'ils considèrent comme "non-islamiques".

"L'objectif de ce type d'actions est de terroriser la population. Les terroristes sont les ennemis de l'humanité et ils ne réaliseront jamais leurs objectifs", a déclaré le ministre provincial de l'Information après avoir visité à l'hôpital des personnes blessées dans l'attentat.

"Les coupables seront punis, quel qu'en soit le prix", a-t-il ajouté.

Peshawar a été touché au cours des dernières années par une vague d'attentats à la bombe, imputés aux extrémistes talibans.

Samedi dernier, l'explosion d'une bombe de plus de 30 kilos avait fait douze morts à Peshawar, dont des femmes et des enfants.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine