LIGUE 1

Bordeaux à un point du titre après sa victoire contre Monaco

En battant Monaco, Bordeaux aurait pu devenir champion de France dès ce samedi. Mais Marseille s'est imposé à Nancy et reste en embuscade. Un match nul suffira toutefois aux Girondins pour décrocher le titre, lors de la dernière journée.

Publicité

AFP - Bordeaux devait gagner samedi à domicile face à Monaco pour espérer être sacré avant la dernière journée, ce qu'il a fait (1-0), mais la victoire de Marseille à Nancy (2-1) oblige les Girondins, qui conservent leurs trois points d'avance sur l'OM, à patienter encore.

Les hommes de Laurent Blanc joueront le titre à Caen lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1 où un simple nul les délivrera d'une attente qui devient étouffante quelque soit le résultat de Marseille-Rennes.

Bordeaux a donc rempli son contrat, enlevant du même coup son dixième succès de rang (record égalé en L1) face à Monaco. Il ne manquait qu'un nul ou une défaite de l'OM à Nancy pour que la fête soit parfaite à Bordeaux qui attend un nouveau titre depuis dix ans (1999)....    

Les Girondins n'ont jamais été virtuellement champions samedi lors de cette soirée à suspense, mais ils en ont une nouvelle fois montré l'étoffe.

L'OM avait ouvert le score face à Nancy trois minutes seulement avant que Chamakh ne marque pour Bordeaux: 180 secondes pendant lesquelles le club a véritablement tremblé.


Le suspense perdure

Les hommes de Laurent Blanc ont cependant une nouvelle fois prouvé qu'ils savaient répondre sous pression, comme s'ils avaient encore besoin de le démontrer...

Face à une équipe monégasque qui ne jouait plus pour rien, les coéquipiers de Gourcuff se sont toutefois fait quelques frayeurs.

Le côté imprévisible des joueurs du "Rocher", qui n'ont fait qu'alterner le bon, le très bon et surtout le très mauvais cette saison, aurait pu, aurait dû forcer la nature des Girondins qui ont eu du mal à entrer dans le match, sentant sans doute le poids et l'importance de cette rencontre.

Du coup, c'est Monaco qui s'est montré le plus dangereux en début de rencontre, tout près de glacer l'ambiance à Chaban-Delmas. Mais ni Park, Nimani ou Pino ne réussirent à renverser une tendance qui s'annonçait inéluctable.

Sans se presser, Bordeaux a su attendre le bon moment pour assommer les Monégasques. Après une demi-heure de jeu, sur corner, Chamakh s'est élevé plus haut que Ruffier et marqué un but (36) d'ores et déjà l'un des plus importants de la saison girondine.

Le Monégasque Diaz pourra lui être auréolé du sauvetage le plus important pour Bordeaux, dégageant involontairement de la tête une frappe de Park qui filait dans le but vide à dix minutes de la fin.

Mais malgré cette victoire, Bordeaux n'est toutefois pas à l'abri d'un scénario catastrophe. Si jamais les Girondins perdaient à Caen, Marseille serait sacré en cas de victoire à domicile contre Rennes.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine