Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Economie

GM emprunte quatre milliards de dollars en plus au Trésor américain

Dernière modification : 23/05/2009

Actuellement en grande difficulté, le géant automobile américain General Motors a emprunté quatre milliards de dollars supplémentaires au Trésor américain, portant à 19,4 milliards le total des prêts qu'il a reçu de l'État fédéral.

AFP - Le constructeur automobile General Motors a annoncé vendredi qu'il avait reçu 4 milliards de dollars supplémentaires du Trésor, pour maintenir un niveau de trésorerie adéquat, ce qui porte à 19,4 milliards les sommes reçues à ce jour de l'Etat américain.

Le numéro un américain de l'automobile a reconnu que cette somme était supérieure aux besoins évalués à la fin du mois dernier, lorsqu'il avait soumis à ses créanciers un plan de restructuration de sa dette obligataire.

Cette différence s'explique par la prise en compte plus rapide que prévu de certaines dépenses, a indiqué le groupe sans plus de précisions.

General Motors doit mettre en place avant la fin du mois un plan de restructuration convaincant sous peine d'avoir à déposer son bilan.

Mais les analystes estiment désormais que le passage sous administration judiciaire sera probablement l'option choisie, en notant que la restructuration du concurrent Chrysler, qui s'est résolu à cette option il y a quelques semaines, se déroule plus rapidement et mieux que prévu au départ.

Dans son communiqué, le groupe a remercié l'administration du président Barack Obama pour son soutien. "Nous allons continuer à travailler en contact étroit avec le groupe de travail présidentiel sur l'automobile pendant toute notre restructuration et nous allons continuer à évaluer ensemble nos besoins de trésorerie pendant cette période", a ajouté GM.

Première publication : 23/05/2009