Accéder au contenu principal
ROLAND-GARROS

Federer se qualifie sans encombre pour le deuxième tour

2 min

L’ex-numéro 1 mondial Roger Federer est entré de plein-pied dans le tournoi en écartant l'Espagnol Alberto Martin en trois sets (6-4, 6-3, 6-2). Il rencontrera au prochain tour un autre Espagnol, Santiago Ventura, ou l’Argentin Jose Acasuso.

Publicité

REUTERS - Roger Federer a déroulé son tennis d'attaque sur le court central de Roland-Garros, lundi, où il a battu au premier tour l'Espagnol Alberto Martin 6-4 6-3 6-2.

L'ancien numéro un mondial a ainsi confirmé le retour en forme qu'il avait annoncé par le coup de clairon d'une victoire sur Rafael Nadal sur terre battue, en finale du tournoi de Madrid, il y a huit jours.

Son adversaire n'était certes classé que 97e joueur mondial mais il fait son retour à la compétition après trois annnées perdues à cause d'une blessure au coude.

Sa dernière apparition Porte d'Auteuil date de 2006. Il avait atteint les huitièmes de finale et avait été battu sur abandon pour blessure par Julien Benneteau.

Contre un tel joueur qu'il a qualifié de "bon spécialiste de la terre battue", Federer n'a flotté que le temps d'un jeu, le premier, qu'il a perdu sur son service.

Le Suisse a refait son retard dès le troisième jeu et a empoché le premier set en 32 minutes.
Il a enchaîné les deux autres manches avec des breaks rapides pour faire la différence et a bouclé le dernier jeu blanc, sur son service et par une amortie.

"J'ai débuté un peu lentement. Il jouait très loin derrière la ligne de fond et il a fallu s'adapter mais j'ai très bien servi. J'ai pu le dominer puis j'ai essayé de faire quelque chose sur son service", a-t-il dit à sa sortie du court.

"A la fin du match j'ai bien varié mon jeu."

Le Suisse qui espère ajouter Roland Garros à son palmarès de trois Open d'Australie, cinq Wimbledon et cinq US Open, jouera son prochain match contre l'Argentin Jose Acasuso, 48e mondial, ou l'Espagnol Santiago Ventura, issu des qualifications.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.