NUCLÉAIRE

Obama hausse le ton contre Pyongyang avant la réunion de l'ONU

L'essai nucléaire mené par la Corée du Nord ce lundi a été "fermement" condamné par le président américain, Barack Obama, qui appelle la communauté internationale à agir. Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni à New York.

Publicité

AFP - Le président Barack Obama a "fermement" condamné lundi le nouvel essai nucléaire de la Corée du Nord et a affirmé la nécessité d'une réponse des Etats-Unis et de la communauté internationale.

Les activités nucléaires et balistiques de la Corée du Nord "représentent une grave menace pour la paix et la sécurité mondiales et je condamne fermement ces agissements inconsidérés", a dit M. Obama dans une brève déclaration à la Maison Blanche.



"Les agissements de la Corée du Nord mettent en danger les peuples d'Asie du nord-est. Ils constituent une violation flagrante des lois internationales, et ils contredisent les engagements préalables pris par la Corée du Nord elle-même", a-t-il dit.

Ils contredisent aussi les résolutions existantes du Conseil de sécurité de l'ONU, a-t-il ajouté.

"A présent, les Etats-Unis et la communauté internationale doivent agir", a-t-il déclaré, affirmant que le comportement de la Corée du Nord ne faisait pas qu'augmenter son isolement, "il appelle aussi une pression internationale accrue".

M. Obama s'est dit confiant que la Chine, la Russie, la Corée du Sud et le Japon, partenaires des Etats-Unis dans les efforts déployés pour obtenir la dénucléarisation de la Corée du Nord, étaient arrivés à la même conclusion: "les menaces et les armements illictes n'apporteront pas la sécurité ni le respect à la Corée du Nord".

"Nous allons travailler avec nos amis et nos alliés pour nous opposer à un tel comportement", a-t-il dit.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine