CYCLONE

Des centaines de milliers de sinistrés en Inde et au Bangladesh

Une puissante tempête accompagnée de vents violents a balayé le sud du Bangladesh ainsi que l'est de l'Inde. Un bilan provisoire fait état d'au moins 120 morts et près de 500 000 sinistrés dans les deux pays.

Publicité

AFP - Le puissant cyclone qui a balayé lundi les côtes Sud du Bangladesh et Est de l'Inde a fait au moins 84 morts et affecté près de 1,5 million d'habitants de ces deux pays, ont annoncé mardi des responsables officiels.

La plupart des 49 tués au Bangladesh sont des enfants qui ont péri noyés dans un raz-de-marée, avec des vagues de quatre mètres de hauteur, déclenché par le cyclone Aila.

Cette tempête a fait également 430.000 sinistrés sur le littoral méridional où soldats et secouristes civils distribuaient vivres, eau potable et abris d'urgence, selon le ministre chargé de la Gestion des catastrophes, Abdur Razzak.

Il a prévenu que le bilan de 49 morts pourrait grimper, d'autant que des résidents d'un chapelet d'îles du golfe du Bengale étaient coupés du monde.

Dans la seule bourgade de Shyamnagar, 23 personnes ont été emportées avec leurs maisons après la rupture d'un barrage, selon la police. Vingt-six autres malheureux ont perdu la vie dans d'autres départements côtiers bangladais, a indiqué le chef de la cellule gouvernementale de Gestion des catastrophes naturelles, Asraf-uz-Zaman.

Si l'on inclut les 430.000 sans-abri et le même nombre de personnes qui avaient été évacuées de manière préventive lundi vers des abris anti-cycloniques ou des écoles, "1,33 million de gens sont affectés" par le deuxième grand cyclone de la saison des moussons dans l'est du sous-continent, a estimé ce responsable.

"Le tableau est extrêmement sombre", a prévenu auprès de l'AFP le chef du département de Khulna, Atiur Rahman. Dans cette région frontalière avec l'Inde, balayée par des vents de 100km/h et des pluies torrentielles, "nous avons perdu au moins 50.000 maisons de pisé et en bambou", a-t-il précisé.

"Les gens se sont abrités où ils le pouvaient. L'armée de terre, la marine et les garde-côtes ont été dépêchés pour porter secours à tous ceux piégés par les eaux", a assuré un haut fonctionnaire local, Arif Pasha.

Aila n'a pas épargné Calcutta, la capitale de l'Etat indien du Bengale occidental et ses environs.

Dans cette mégalopole d'une quinzaine de millions d'habitants, 35 personnes ont été tuées par des chutes d'arbres ou de pylônes électriques sur leurs maisons et voitures, a indiqué le ministre local chargé des Opérations de secours, Mortaza Hossain. En dévastant une partie des côtes du Bengale occidental, le cyclone a aussi fait 100.000 sinistrés dans une centaine de bourgs qui sont sous les eaux.

"Le cyclone laisse derrière lui un paysage de désolation", a dit M. Hossain.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine