GABON

Deux journalistes de France 24 retenus à l'aéroport de Libreville

Deux journalistes de FRANCE 24 sont retenus à l'aéroport de Libreville depuis lundi soir. Samedi, les autorités gabonaises avaient émis des critiques sur la manière dont notre chaîne avait couvert l'hospitalisation du président Omar Bongo.

Publicité

Une équipe de journalistes de FRANCE 24 est retenue, depuis lundi, par les autorités gabonaises à l'aéroport de Libreville.

L'équipe, composée des correspondants de la chaîne à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud, tous deux de nationalité française, sont arrivés dans la nuit de lundi à mardi à l'aéroport de la capitale gabonaise, Libreville. Les journalistes possédaient des visas réglementaires mais n'ont pas été autorisés à passer les douanes. Actuellement retenus dans la zone internationale de l'aéroport, les reporters n'ont pas le droit d'entrer dans le pays.

Cette détention fait suite aux critiques formulées par le gouvernement gabonais à l'encontre de la couverture médiatique dont a fait l'objet l'hospitalisation en Espagne du président Omar Bongo Ondimba, l'un des plus anciens dirigeants du continent africain. Les autorités de Libreville, qui affirment que ce dernier ne suit qu'un contrôle de routine, ne semblent pas apprécier que les médias disent le numéro un gabonais gravement malade.

Samedi, le régime gabonais a accusé FRANCE 24, ainsi que trois autres médias français, de transmettre des informations "non officielles et alarmantes" au sujet de l'hospitalisation d'Omar Bongo Ondimba.

 

CORRECTION : Contrairement à ce que nous avons affirmé auparavant, les journalistes de FRANCE 24 n'ont pas été arrêtés, mais sont retenus dans la zone internationale de l'aéroport de Libreville.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine