PAKISTAN

La justice déclare l'opposant Nawaz Sharif à nouveau éligible

La Cour suprême du Pakistan a suspendu le jugement qui interdisait au principal chef de file de l'opposition et ancien Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif, de se présenter à une élection, a annoncé son avocat.

Publicité

AFP - La Cour suprême du Pakistan a suspendu mardi un précédent jugement qui interdisait au principal leader de l'opposition et ancien Premier ministre Nawaz Sharif de se présenter à une quelconque élection, a annoncé son avocat.

Depuis qu'il est rentré au Pakistan en novembre 2007 après sept années d'exil pour échapper à une condamnation à la prison à vie notamment pour des détournements de fonds et trahison, M. Sharif, chef du premier parti d'opposition, la Ligue Musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N), était resté inéligible.

"La Cour a décidé que le jugement (...) qui rendait inéligibles Nawaz Sharif et (son frère) Shahbaz Sharif était suspendu", a déclaré à la presse Ashtar Ausaf, l'un des avocats des frères Sharif, devant la Cour suprême à Islamabad.

Un jugement de la même Cour, le 25 février, qui maintenait pour l'ex-Premier ministre, l'interdiction de se présenter à une élection avait déclenché de grandes manifestations dans le pays en mars, traduisant le mécontentement dans le pays à l'encontre de l'actuel gouvernement du président Asif Ali Zardari.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine