Accéder au contenu principal

Attaque déjouée contre une installation pétrolière de Total

La marine nigériane a déjoué une attaque contre une installation de la compagnie française Total dans le delta du Niger. Lundi, un oléoduc de l'américain Chevron a été saboté alors que les rebelles du Mend revendiquaient l'opération.

Publicité

AFP - Une patrouille de la marine nigériane a déjoué mardi une attaque contre une installation de la compagnie pétrolière française Total, a-t-on appris auprès de la compagnie.

"Des hommes à bord de vedettes ont tenté d'attaquer notre champ pétrolier d'Amenam mais ont été chassés par une patrouille de la marine", a déclaré à l'AFP, Fred Ohwawa, le porte-parole local de Total.

Les rebelles du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (Mend) avaient affirmé lundi avoir détruit plusieurs importants oléoducs dans le sud pétrolifère du Nigeria, où l'armée mène une vaste opération pour les "chasser" totalement de la région.

Le géant pétrolier américain Chevron au Nigeria a ensuite indiqué avoir baissé sa production de 100.000 barils par jour (b/j) après le sabotage contre un de ses oléoducs.

Amenam est situé offshore à environ 30 kilomètres de la côte de l'Etat de Rivers State, dans le delta du Niger.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.