EXCLUSIF

Pas de sortie de crise avant 2010, selon Strauss-Kahn

Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI, ne prévoit pas de reprise avant 2010, et ce malgré la hausse de la Bourse et le retour de la confiance des ménages. Autant de signes qui laissaient espérer un retour plus précoce de la croissance.

Publicité

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, reste prudent sur le scénario d’une sortie de crise en 2009, annoncé par plusieurs économistes notamment au sein de l’OCDE et de la Banque mondiale.

 

"Nous continuons de penser que la reprise se fera au premier semestre 2010. Dans certains pays, à certains endroits, il se peut qu'elle se fasse un peu avant. Je ne pense pas qu'elle sera générale plus tôt. Je le regrette, mais je ne le crois pas", a estimé Dominique Strauss-Kahn lors d’un entretien accordéà FRANCE 24, à l’occasion d’un déplacement en Côte d’Ivoire.
 
"Les canaux de crédit bloqués"
 
"Les signes que l’on voit actuellement sont intéressants, mais il existe aussi des signes plus inquiétants, comme les chiffres du chômage […]. Je veux être prudent, je ne veux pas que l’on relâche l’attention", estime-t-il, malgré les chiffres encourageants de plusieurs standards économiques - la confiance des ménages a bondi aux Etats-Unis et le Standard & Poors a gagné 34 % depuis le 9 mars.
 
Pour Dominique Strauss-Khan, l’indice de confiance des ménages américains du 15 mai dernier est toutefois un signe positif : "Cela veut dire qu’ils vont continuer à consommer."
 
Le directeur général du FMI s’est montré particulièrement réservé sur la reprise du crédit : "Les canaux de crédit restent très bloqués aujourd’hui", aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises, a-t-il constaté. "Tant que le crédit, le sang dans les veines de l’économie, ne coulera pas de nouveau, il sera très difficile de repartir", prévient-il.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine