ESPACE

Une fusée Soyouz avec trois astronautes à bord fait route vers l'ISS

Trois astronautes, un Canadien, un Russe et un Belge, ont entamé un voyage de deux jours à bord d'une fusée Soyouz. Ils vont rejoindre les trois astronautes déjà présents dans la Station spatiale internationale (ISS).

Publicité

REUTERS - Une fusée Soyouz s'est élancée mercredi du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, emportant trois astronautes qui vont pour la première fois porter l'équipage de la Station spatiale internationale à six.

 

Pour la première fois, également, les cinq pays participant à la construction de l'ISS seront représentées en même temps à bord : la Nasa américaine, l'agence russe Roskosmos, l'Agence spatiale européenne (ESA), la japonaise (Jaxa) et la canadienne (CSA).

 

Le Belge Frank de Winne, le Canadien Robert Thirsk et le Russe Roman Romanenko ont décollé comme prévu, a annoncé le centre de contrôle russe de Korolev, près de Moscou.

 

La capsule TMA-15 à bord de laquelle ils se trouvent a atteint l'orbite terrestre sans encombres, à une altitude comprise entre 200 et 242 kilomètres.

 

"Nous avons beaucoup de travail devant nous : deux sorties dans l'espace, la réception d'une navette (spatiale américaine), un vaisseau cargo, puis encore une navette et un cargo japonais", a énuméré Vladimir Soloviev, directeur des programmes du segment russe de l'ISS.

 

Les trois astronautes partis mercredi s'amarreront vendredi à l'ISS, où les attendent les trois membres de l'expédition 19 : le Russe Guennadi Padalka, l'Américain Michael Barratt et le Japonais Koichi Wakata.

 

Les six hommes formeront alors l'expédition 20, qui restera sous le commandement de Padalka. Puis, lors de la rotation prévue en octobre de la moitié de l'équipage, De Winne deviendra le commandant de l'expédition 21 et sera le premier européen à remplir ce rôle.

 

Les nouveaux arrivants pourront expérimenter les nouvelles combinaisons russes de sortie dans l'espace, entièrement informatisées, et utiliser le nouveau système de recyclage de l'urine en eau potable.

 

La Russie doit doubler cette année le nombre des lancements effectués au cosmodrome de Baïkonour, dans le cadre du passage à six de l'équipage de l'ISS.
Selon les responsables du programme, la station sera en mesure d'accueillir jusqu'à 13 personnes simultanément, lorsqu'une navette spatiale y sera arrimée.

 

La navette Endeavour doit décoller à la mi-juin pour mettre en orbite une extension du laboratoire japonais Kibo. Une autre mission, cette fois à bord de Discovery, est prévue pour août.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine