ROYAUME-UNI - FRANCE

Début de polémique sur l'invitation de la reine en Normandie, le 6 juin

Un journal britannique assure que la reine d'Angleterre, Elizabeth II (photo), est "frustrée" de ne pas avoir reçu d'invitation de la France pour les commémorations du 65e anniversaire du Débarquement de Normandie, le 6 juin.

Publicité

AFP - Invitée ou pas? Alors qu'un tabloïde britannique assurait mercredi que la reine d'Angleterre Elizabeth II était "frustrée" de ne pas avoir été conviée en France aux commémorations du Débarquement, Paris a répondu que la souveraine était "naturellement la bienvenue".

Le président Nicolas Sarkozy a invité Barack Obama à ces cérémonies, pour ce qui doit être une rencontre symbole de l'amitié franco-américaine, 6 mois après le début du mandat du nouveau président américain. Le Premier ministre britannique Gordon Brown a également été convié.

"Colère au palais" de Buckingham, titrait en Une The Daily Mail au sujet des cérémonies marquant, le 6 juin, le 65ème anniversaire du débarquement des Alliés en Normandie.

Le journal cite des sources anonymes dans l'entourage d'Elizabeth II jugeant "très frustrant" qu'aucune invitation n'ait été envoyée par la France à la reine, qui est également souveraine du Canada dont 5.000 soldats ont été tués en Normandie en 1944.

Interrogé par l'AFP, le palais de Buckingham, résidence londonienne de la reine, a refusé de commenter les affirmations du Daily Mail sur une éventuelle frustration royale. "Aucune invitation n'a été reçue par le palais", a simplement confirmé un porte-parole.

A Paris, le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a assuré que les Britanniques étaient "invités" et que "la reine d'Angleterre, le chef de l'Etat britannique, est naturellement la bienvenue".

Toutefois, "il n'appartient pas à la France de désigner la représentation britannique", a-t-il ajouté lors de son compte rendu hebdomadaire du Conseil des ministres.

"Nos interlocuteurs sur cette cérémonie sont les membres du gouvernement britannique qui ont souhaité s'associer à une cérémonie qui était au départ franco-américaine. Le 6 juin 2009, c'est d'abord une cérémonie franco-américaine", a-t-il précisé.

Il a rappelé que la venue du président américain en Normandie, le 6 juin de sa première année de mandat, était une "tradition".

Elizabeth II avait assisté au 6Oème anniversaire du Débarquement en 2004.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine