SUR LE NET

Une juge hispanique à la Cour suprême, le Web réagit

Aujourd’hui sur le Net : La nomination d’une juge d’origine hispanique à la Cour suprême des États-Unis ; la meurtrière d’un officiel chinois acclamée sur le Web ; et le décès de la plus vieille blogueuse du monde.

Publicité

SONIA SOTOMAYOR

 

Sonia Sotomayor nommée à la Cour suprême des États-Unis. C’est l’annonce qui a été faite, mardi, par le président américain, Barack Obama, sur son site officiel. Une première pour une personne d’origine hispanique qui suscite de nombreuses réactions en ligne.

 

Ce clip, réalisé par l’équipe Obama, présente cette femme de 54 ans d’origine porto-ricaine qui va succéder au juge David Souter, qui s’apprête à partir à la retraite. Une vidéo dans laquelle Sotomayor est décrite comme une femme indépendante, honnête et volontaire.

 

De son côté, le journal en ligne Huffington Post publie cet article sur les dix choses qu’il faut savoir à propos de Sotomayor. Parmi celles-ci : son combat contre le diabète, une maladie dont elle souffre depuis sa plus tendre enfance, ainsi que le soutien que lui avait apporté une partie des républicains.

 

Et sa nomination accueillie avec joie par certains. Ce reportage diffusé sur le site du New York Post propose des microtrottoirs d’habitants du Bronx, le quartier où elle a grandi. Ils y expriment leur fierté de voir l'une des leurs accéder à un tel niveau de responsabilité.
http://www.youtube.com/watch?v=bNzVhwMY03Y

 

Un enthousiasme partagé par ce vidéoblogueur qui affirme ici qu’avec cette nomination, Sotomayor incarne le rêve américain, elle qui est issue d’une famille d’immigrés.

 

Pourtant la décision d’Obama ne fait pas l’unanimité sur la Toile. Cette internaute de Chicago explique qu’il s’agit selon elle d’une tactique politicienne. Elle voit en effet dans cette nomination un moyen pour le président de s’assurer le vote hispanique lors des prochaines élections.

 

Enfin, ce clip ironique revient sur les critiques des républicains, notamment à propos de sa nomination. Un spot qui se demande si Sotomayor, qui a fini major de sa promotion à l’université, est assez intelligente pour siéger à la Cour suprême.

 

 

CHINA : A HEROIC KILLING

 

Voici Deng Yujiao, la nouvelle héroïne du Web chinois. Les internautes se sont pris de sympathie pour cette jeune femme, coupable du meurtre d’un officiel qui avait tenté d’abuser d’elle.

 

Les détails de ce fait divers ont largement été relayés en ligne. La victime aurait ainsi demandé à Deng, qui est employée dans un salon de massage, de se prostituer. Face à son refus, l’homme l’aurait frappée et la jeune femme se serait alors défendue à l’aide d’un couteau, poignardant son agresseur. Des faits reconstitués sous forme de croquis par les internautes afin d’en comparer les différentes versions.

 

Les autorités locales ont tenté d’étouffer l’affaire, mais c’était sans compter sur la mobilisation des internautes. Ces derniers considèrent qu’il s’agissait d’un acte de légitime défense et les messages de soutien ont afflué sur les forums de discussion.

 

De nombreux poèmes et chansons à la gloire de celle qui symbolise désormais la lutte contre l’arbitraire et la corruption des fonctionnaires locaux ont ainsi été mis en ligne.

 

Et ces étudiants pékinois ont, eux, donné une performance artistique pour exprimer leur solidarité tout en appelant au respect de la femme et de la dignité humaine.
http://chinadigitaltimes.net/wp-content/uploads/2009/05/2.jpg
http://chinadigitaltimes.net/wp-content/uploads/2009/05/3.jpg
http://chinadigitaltimes.net/wp-content/uploads/2009/05/1.jpg

 

En attendant, comme le montre ce photomontage, la jeune femme a été internée dans un centre psychiatrique, les autorités ayant avancé qu’elle souffrait de troubles mentaux.

 

La date de son procès n’a, elle, pas encore été fixé. Mais pour les internautes, il s’agira d’un test crucial pour la justice chinoise.
http://www.ycwb.com.cn/sp/2009-05/22/content_2141384.htm

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine