SNOWBOARD

La championne Karine Ruby se tue dans un accident de montagne

Karine Ruby est morte à l'âge de 31 ans à la suite d'un accident dans le massif du Mont-Blanc, a annoncé la Fédération française de ski. La championne de snowboard avait décroché l'or du slalom géant aux JO de Nagano en 1998.

Publicité

La sextuple championne du monde de snowboard Karine Ruby a trouvé la mort, vendredi, dans un accident de montagne. Trois alpinistes, dont la snowboardeuse, ont chuté dans une crevasse, un peu avant 11 h 55, sur le glacier du Géant, dans le massif du Mont-Blanc.

 

"Nous avons été appelés à midi moins cinq par un guide italien qui nous a signalé que trois personnes étaient tombées dans une crevasse au col d’Entrèves, au pied de la Tour Ronde, en plein cœur du massif du Mont-Blanc", témoigne sur l’antenne de FRANCE 24 le capitaine Benoît Tonally, du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix.

 

Sur place, le peloton de secours a trouvé deux corps, ceux de Karine Ruby et d’un homme de 38 ans, dont l’identité n’a pas encore été révélée. Un troisième individu, âgé de 27 ans, a été sérieusement blessé et a été évacué vers un hôpital de Genève, en Suisse.

 

Une figure majeure du snowboard

 

Karine Ruby, 31 ans, avait remporté la médaille d’or à l’épreuve du slalom géant aux Jeux olympiques de Nagano en 1998. Elle détenait également six titres de championne du monde de snowboard.

 

Cette figure majeure du snowboard suivait une formation à l’école des guides de montagne de Chamonix (ENSA), où elle devait recevoir un diplôme de guide. "Elle était en train de faire son métier", a déclaré le capitaine Tonally. D’après le gendarme, il est difficile de déterminer les circonstances exactes de l’accident. "Elle avait de l’expérience et il ne semble pas qu’il y ait eu de fautes techniques", a-t-il ajouté.

 

Les accidents de ski et d’alpinisme sont fréquents dans les Alpes, le plus souvent liés à des imprudences. Plus de 100 personnes sont mortes dans des avalanches pour la seule année 2008. "Les ponts de neige qui se forment au-dessus des crevasses peuvent fondre, en particulier au printemps. Les conditions peuvent changer à tout moment et ce n’est pas la première fois que des gens chutent dans des crevasses là-bas", explique Sébastien de Sainte-Marie, un professionnel du sport extrême qui a déjà skié dans cette zone.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine