FORMULE 1

Fillon veut un Grand Prix de France dès 2010

Le Premier ministre français François Fillon plaide pour le retour en France d'un Grand Prix de Formule 1 dès 2010 ou 2011. Pour la première fois depuis 1955, le pays n'en accueillera pas cette année à Magny-Cours, par manque de rentabilité.

Publicité

AFP - Le Premier ministre François Fillon a fait part vendredi de sa volonté de voir organiser un grand prix de Formule 1 en France "en 2010, 2011", sur un circuit provisoire dans un premier temps.

S'exprimant sur Europe 1, M. Fillon a expliqué que c'était "la France qui avait inventé la compétition automobile". "Le premier grand prix de Formule 1 a eu lieu en France", a-t-il insisté, ajoutant que les deux constructeurs automobiles français avaient "besoin de cette vitrine pour continuer à se développer".

Il a assuré que le "gouvernement ferait tout pour qu'il y ait le plus vite possible à partir de 2010/2011 un grand prix en France".

"On est en train de regarder sur quel circuit. Faut-il en construire un nouveau? c'est probable. Ca prendra sans doute un peu de temps. Est-ce qu'il faut, en attendant, que le grand prix se déroule sur un circuit existant, nous sommes en train d'en parler", a poursuivi le chef du gouvernement.

Selon lui, ce sera "nécessaire" car "la durée de construction d'un circuit est telle qu'elle nous emmènerait jusqu'en 2012".

"Or, on ne peut pas accepter qu'il n'y ait pas de grand prix de F1 d'ici 2012", a conclu François Fillon.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine