JAPON

Le chômage grimpe à 5 % malgré un rebond de la production industrielle

Le taux de chômage nippon est passé de 4,8 % à 5 % de la population active entre mars et avril, alors que la production industrielle a fait un bond inattendu sur l'archipel. Jamais il n'avait atteint un tel niveau depuis la fin de 2003.

Publicité

REUTERS - Le chômage frappait en avril 5% de la population active au Japon, au plus haut depuis cinq ans et demi, selon les statistiques publiées vendredi, en dépit d'un rebond de la production industrielle (+5,2%).

En mars, les demandeurs d'emplois représentaient 4,8% de la population active en données corrigées des variables saisonnnières.

Cette nouvelle dégradation sur le front de l'emploi correspond aux anticipations des analystes.

Sur le mois d'avril, le nombre des offres d'emploi nouvelles a baissé de 26,5% par rapport à avril 2008. L'économie japonaise n'offre actuellement que 46 emplois pour 100 demandeurs d'emploi, du jamais vu depuis juin 1999.

La production industrielle a progressé elle de 5,2% en avril, un rebond largement supérieur aux attentes. Après cinq mois de recul, avril est le deuxième mois marqué par une hausse de la production industrielle et ce relèvement devrait se poursuivre en mai et juin, selon les anticipations de l'industrie.

Mais des économistes s'interrogent sur la viabilité de cette reprise, qu'ils attribuent avant tout aux mesures de relance du gouvernement, comme les incitations à acheter de nouvelles voitures ou de nouveaux téléviseurs.

"Lorsque les mesures de relance s'effaceront, la production industrielle pourrait bien stagner", note Yasuo Yamamoto, économiste chez Mizuho Research Institute, qui souligne la faiblesse des dépenses de capital.

"Le marché du travail n'est pas bon et les prix sont bas, dessinant une tendance déflationniste. La production industrielle n'est pas suffisamment forte pour relancer le marché de l'emploi, on n'a par conséquent pas le sentiment que l'économie se redresse", ajoute-t-il.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine