BIRMANIE

L'état de santé de Suu Kyi suscite l'inquiétude de son parti

Le parti d'Aung San Suu Kyi s'est dit "très préoccupé" par l'état de santé de sa dirigeante. Âgée de 63 ans, l'opposante birmane est détenue dans une prison du nord de Rangoun depuis le 18 mai, date de l'ouverture de son procès.

Publicité

AFP - La Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, s'est dite vendredi "très préoccupée" par l'état de santé du Prix Nobel de la paix, dont le procès a commencé le 18 mai dans une prison au nord de Rangoun.

"Nous sommes très préoccupés par son état de santé. Elle a de fréquentes crampes aux jambes qui l'obligent à marcher la nuit", a déclaré à l'AFP Nyan Win, un porte-parole de la LND.

"Le chef du service médical (de la prison) cherche à en déterminer la cause. Aung San Suu Kyi a dit qu'il prenait soin d'elle", a-t-il ajouté.

Mme Suu Kyi, 63 ans, privée de liberté pendant la majeure partie des dix neuf dernières années, a connu une série de problèmes de santé ces derniers mois, avant d'être accusée par la junte d'avoir enfreint les règles de son assignation à résidence en communiquant avec un Américain qui s'est invité chez elle début mai après avoir traversé un lac à la nage.

L'opposante, qui est passible de cinq ans de prison si elle est condamnée, a été par deux fois placée sous intraveineuse chez elle au début du mois parce qu'elle n'était plus en mesure de s'alimenter, avait une faible tension et était déshydratée.

Par ailleurs, le tribunal "a informé son principal avocat, Kyi Win, ce (vendredi) soir du report des plaidoiries finales au 5 juin (elles étaient initialement prévues pour lundi, ndlr). Nous n'en connaissons pas la raison", a dit Nyan Win.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine